Dakar : Carlos Sainz (Mini) encore vainqueur d'étape, Stéphane Peterhansel (Mini) et Nasser Al-Attiyah (Toyota) se neutralisent

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Carlos Sainz lors de la quatrième étape du Dakar 2021

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’Espagnol Carlos Sainz, qui avait beaucoup perdu jeudi, s’est bien repris sur la 6e étape de ce Dakar entre Al-Qaisumah et Haïl, en Arabie Saoudite. Le pilote Mini a devancé ce vendredi le local Yazeed Al-Rajhi (Overdrive Toyota, +4’03”) et Nasser Al-Attiyah (Toyota Gazoo Racing, +7’16”). Le Français Stéphane Peterhansel (Mini, +7’34”) a terminé au pied du podium et conserve près de six minutes d’avance au général sur le Qatari.

Carlos Sainz (Mini) est de retour. Après trois jours difficiles, où il s'est montré très critique envers le nouveau road book qu'il a du mal à appréhender avec son copilote, le tenant du titre a offert une démonstration ce vendredi. Il a mené de bout en bout l’étape en direction d’Haïl dans le centre de la péninsule Arabique devant le Saoudien Yazeed Al Rajhi (Overdrive Toyota, +4’03”), quatrième de l’édition 2020. 

"L’étape était moins difficile qu’hier, ça s’est mieux passé", s'est satisfait l'Espagnol à Haïl avant d'évoquer ses difficultés des jours précédents. "J’ai perdu deux fois trente minutes, puis six minutes… Je ne suis pas très content de ce qu’on a fait, on aurait pu faire du meilleur boulot. Il faut analyser cela calmement, mais c’est une autre philosophie du road-book. C’est peut-être notre meilleure journée de la semaine, les autres jours nous avons perdu beaucoup de temps."

Rien de nouveau en tête du général

Derrière, le duel continue entre les deux favoris. Stéphane Peterhansel (Mini, 4e, +7’34) a longtemps eu l’avantage sur Nasser Al-Attiyah (Toyota, 3e, +7’16”) dans les dunes de l’étape du jour, mais a finalement perdu son avance en fin de spéciale pour échouer au pied du podium seulement 18 secondes du pilote qatari. Au classement général, “Monsieur Dakar” conserve près de six minutes (5’53”) sur le quadruple vainqueur d’étapes de cette édition, à la veille de la journée de repos à Haïl.

Le cauchemar continue pour Sébastien Loeb et Daniel Elena (BRX). Après avoir vécu “l'étape la plus difficile de ma petite expérience en Rallye-Raid” dixit le copilote monégasque hier sur son compte Twitter, les deux hommes ont joué de malchance ce vendredi en cassant le triangle de suspension de leur tout nouveau 4x4 après seulement 97 kilomètres de spéciale.