Joan Barreda
L'Espagnol Joan Barreda aux côtés de l'ancien vainqueur du Dakar, son compatriote Marc Coma | AFP - FRANCK FIFE

Dakar: Barreda et Faria (Honda) s'offrent le prologue en moto

Publié le , modifié le

La première spéciale du Dakar 2016 s'est courue entre Buenos Aires et Rosario, sur une distance de 11km. En l'absence de Marc Coma et Cyril Desprès, retraités des motos et vainqueurs sans arrêt depuis 2008, la catégorie est ouverte à tous. Cela s'est vérifié puisque Joan Barreda (Honda) a réalisé le même temps que le Portugais Ruben Faria (Husqvarna), 2e du général en 2013. Les deux hommes raflent donc la mise sur cette première spéciale, et occupent la tête du général. Mauvaise affaire pour Gonçalves (Honda), 2e l'an dernier, qui finit 50e à 1 minute des leaders.

Avec la retraite de Cyril Desprès, passé en auto depuis l'an dernier, et celle de Marc Coma, devenu directeur sportif du Dakar, la catégorie moto a perdu ses deux vainqueurs des dernières années. Plus précisément, les deux hommes se sont partagés la première place, sans interruption (hormis l'annulation de l'épreuve en 2008), depuis 2005. Personne n'a jamais pu les détrôner. Désormais retraités des deux roues, le Français et l'Espagnol laissent la voie libre à la concurrence.

Vidéo: Joan Barreda vise la victoire

Et la première spéciale, même s'il ne s'agissait que d'un prologue de 11km, a déjà montré que les affamés sont bien là. Déjà vainqueur de 13 spéciales dans sa carrière, Joan Barreda (Honda), qui fait partie des prétendants possibles, a ajouté une nouvelle victoire en spéciale. Mais il n'est pas seul à avoir couvert le parcours en 6 minutes 27 secondes, puisque le Portugais Ruben Faria (Husqvarna), a fait un temps identique. Sixième l'an dernier mais surtout 2e en 2013, le Lusitanien remporte sa première spéciale en carrière sur le Dakar, et affirme également ses ambitions dès l'entame de l'épreuve. Le premier Français, Adrien Van Beveren, qui dispute son premier Dakar, a pris la quatrième place.

Le classement avait peu d'importance, mais Paulo Goncalves (Honda), également candidat au titre, a connu une mauvaise journée. Confronté à des problèmes techniques, il a dû s'arrêter à plusieurs reprises sur le parcours, pour finir à la cinquantième place, à plus d'une minute des deux vainqueurs. Demain pour la première véritable spéciale du rallye, le Portugais, dauphin de Coma l'année passée, sera donc grandement handicapé. L'Australien Toby Price ne réalise pas une bonne journée, en prenant la 16e place à 18 secondes. La grande perdante du jour est l'Espagnole Laia Sanz, qui a terminé  seulement 116e à 3 min 43 sec de la tête, après que sa moto s'est arrêtée dans  un rio. Sanz avait terminé à une très belle 9e place l'an dernier.