Peterhansel Dakar 2020

Dakar 2020 : Stéphane Peterhansel aux commandes de la 11e étape en catégorie auto

Publié le , modifié le

Pour cette avant-dernière étape du Dakar 2020, les pilotes de la catégorie auto se sont une nouvelle fois livrés une bataille sans précédent. Et entre les trois favoris, la tension monte ! Leader du classement général, Carlos Sainz a accusé un petit retard (+08'03) sans pour autant mettre sa place en danger. La bonne opération du jour a été pour Stéphane Peterhansel qui a réalisé le meilleur temps de la spéciale en 04'14''11. Mais la victoire n'a pas été suffisante pour devancer Nasser Al-Attiyah au général, où le Français occupe toujours la troisième place.

Avec plus de 80 km de dunes saoudiennes au départ de l’étape, attention aux ensablements. Dans un paysage aussi riche que varié, la spéciale de 379 km entre Shubaytah et Haradh a avantagé les plus expérimentés. Au bout du suspense, Monsieur Dakar a eu le dernier mot sur ses concurrents.

Pour une poignée de secondes

La légende du Dakar n’est pas venue pour prendre des vacances. Deuxième du classement général derrière Carlos Sainz, le Français fait tous les efforts nécessaires pour tenter de rattraper l’Espagnol. Loin d’être une mince affaire, Stéphane Peterhansel n’est pas le seul à batailler. Parti 10e ce jeudi matin, le recordman absolu de victoires au Dakar a rapidement pris les commandes de l’avant-dernière spéciale. Il réalise un sans-faute en restant en tête sur la totalité de la course. Non loin derrière, Nasser Al-Attiyah tente de garder le cap. A seulement 1 minute de son concurrent tricolore pendant plus de 200 kilomètres, le tenant du titre se rapproche dangereusement au km 324 (+00’50). Rien n’est encore joué pour Monsieur Dakar. En attendant les résultats du pilote Toyota, la victoire de Peterhansel n’est pas encore assurée. Heureusement pour le Français, le vainqueur du Dakar 2019 compte finalement 10 secondes de retard. Malgré cette 4e victoire d'étape, le pilote Mini occupe toujours la 3e place du classement général, à 6 secondes de Nasser Al-Attiyah.

Sainz au ralenti mais toujours leader

Le leader du classement général n’aura pas brillé lors de cette 11e étape. A plus de 8 minutes de Stéphane Peterhansel, l’Espagnol a préféré jouer la carte de la prudence plutôt que celle de la vitesse. Une performance qui n’a aucune conséquence sur sa place au général. Toujours devant avec 10'17 d’avance, le pilote Mini touche du bout des doigts un nouveau sacre au Dakar, après 2010 et 2018. Il ne reste désormais plus qu'une seule étape entre le double champion du monde de rallye (1990 et 1992) et la victoire finale. Mais attention, les minutes peuvent rapidement disparaître dans ce célèbre rallye. Rendez-vous ce vendredi, pour la toute dernière étape du premier chapitre en Arabie Saoudite.

Des tonneaux et des dégâts

Les tonneaux de Fernando Alonso avaient marqué les esprits lors de la 10e étape ce mercredi. La victime du jour s'appelle Pierre Lachaume et a eu beaucoup moins de chances que son concurrent espagnol. Au volant d'une Peugeot n°330, le Français et son copilote Jean-Michel Polato ont fait plusieurs tonneaux au niveau du km 286. D'une grande violence, le véhicule est complètement détruit et ne terminera malheureusement pas ce Dakar. Au lendemain de leur belle 4e place, les deux hommes garderont un goût amer de l'avant-dernière étape. Néanmoins, les deux pilotes s'en sortent miraculeusement indemnes.