Dakar 2020 : Sam Sunderland pénalisé, Cornejo Florimo vainqueur de la 4e étape

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julia Solans
Sam Sunderland Dakar 2020

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour cette 4e étape, le suspens aura tenu jusqu'au bout ! Après une longue domination de la part de Kevin Benavides, Jose Ignacio Cornejo Florimo pensait s'être imposé sur le fil en le dépassant de 35 secondes. Mais la surprise du jour s'appelle Sam Sunderland. Alors que personne ne l'attendait, le Britannique est monté en puissance juste avant l'arrivée pour coiffer le Chilien au poteau avec 11 secondes d'écart ! Mais le pilote est finalement pénalisé pour excès de vitesse et retombe à la 8e place...

A la seconde près

Vainqueur de l'étape précédente, Ricky Brabec a ouvert cette spéciale plus motivé que jamais. Et l'Américain a tenu bon pendant plus de 100 kilomètres. Mais la barre est de plus en plus haute selon lui : "La spéciale est piégeuse aujourd'hui. J'ouvre la route et les pistes caillouteuses sont difficiles à trouver, très glissantes... J'espère ne pas perdre trop de temps." Face au tenant du titre, la pression est trop forte. Au km 243, le pilote Honda craque et se laisse distancer par Toby Price (KTM) en creusant un écart de 02'50. Après deux étapes compliquées, l'Australien revient à la charge. Mais la victoire ne sera pas pour aujourd'hui car juste derrière, Kevin Benavides intensifie le rythme. Au km 296, l'Argentin prend même la tête de la course et ce, jusqu'aux derniers kilomètres. Alors que la victoire semblait lui tendre la main, le pilote Honda voit Jose Ignacio Cornejo Florimo lui "voler" sa gloire in extremis. Avec seulement 00'35 d'écart, le Chilien se voit déjà vainqueur. Mais Sam Sunderland (KTM) en a décidé autrement. Arrivé vitesse grand V dans les derniers kilomètres, le vainqueur du Dakar 2017 s'envole tout droit vers la victoire, avec 11 secondes d'avance.

Mais ce succès sera de courte de durée. Plusieurs heures après la fin de la spéciale, le Britannique est rappelé à l'ordre. Pour "excès de vitesse", Sam Sunderland est pénalisé de 5 minutes et atterrit donc à la 8e place. Suite à cette décision de l'organisation, c'est donc le Chilien Jose Ignacio Cornejo Florimo  qui est officiellement nommé vainqueur de cette 4e étape entre Neom et Al-Ula. 

Nouvel abandon français

Décidément, ce nouveau chapitre en Arabie Saoudite ne sourit pas aux motards tricolores. Après les images impressionnantes de la chute d'Adrien Van Beveren l'obligeant à abandonner en début de 3e étape, c'est au tour de Xavier de Soultrait de vivre un enfer. Pourtant, tout avait si bien commencé. Le pilote Yamaha pouvait prétendre à un podium ce mardi lors de la spéciale faisant une boucle autour de Neom. Perdu en plein désert à quelques kilomètres de l'arrivée, le numéro 10 perd énormément de temps et se trouve relégué à la 8e place. Mais le pire reste à venir. Victime d'une blessure au poignet droit nécessitant des points de sutures le soir même, Xavier de Soultrait a très mal commencé la 4e étape ce mercredi. Dès le km 108, il compte déjà plus de 25 minutes de retard sur le leader. Un écart qu'il ne rattrapera jamais. Et pour cause, le Français est finalement contrait d'abandonner lui aussi, après 300 kilomètres de souffrance. Un nouveau coup dur pour Yamaha qui perd deux pilotes en deux jours...

Les retardataires du jour

Au terme de cette 4e étape entre Neom et Al-Ula, le classement général est complètement chamboulé. Pablo Quintanilla, assez régulier depuis le départ du Dakar, vit une journée plus compliquée ce mercredi. Au km 346, le pilote Husqvarna est à 10'02 du leader. Une perte de temps qui lui coûte cher au général. Mais il n'est pas le seul à perdre gros sur cette spéciale. Matthias Walkner, 3e, a très mal géré sa navigation. Entre le km 243 et 296, le pilote KTM prend 16'10 de retard sur Kevin Benavides. Le podium du classement général est désormais occupé par Ricky Brabec, toujours leader, aux côtés de Kevin Benavides et Jose Ignacio Cornejo Florimo. La suite du Dakar 2020 promet bien des surprises.