Dakar 2020 : Ross Branch (KTM) s'impose sur la deuxième étape en catégorie moto

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julia Solans
Ross Branch au Rallye du Maroc

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour cette deuxième étape qui relie Al Wajh à la ville futuriste de Neom, la surprise est à l'honneur. Alors que le vainqueur de la première étape Toby Price (KTM), s'est retrouvé largué dès le début, c'est un jeune participant qui s'impose sur cette spéciale de 367 km. Aux commandes de sa KTM, Ross Branch signe le meilleur temps en 3h39 et 10s. Elu meilleur Rookie lors du précédent Dakar, le jeune pilote originaire du Botswana a mis tous ses concurrents au tapis.

Il est loin d'être un vétéran. Au contraire, Ross Branch n'en est qu'à son deuxième Dakar. Le pilote avait déjà étonné tout le monde en terminant 13e de l'édition précédente en Amérique Latine. Et il semblerait que le Rookie n'ait pas dit son dernier mot. Parti en 14e position, Branch a rapidement gagné du terrain. Au coude à coude avec Pablo Quintanilla à la moitié du chemin, il finit par passer en tête au km 214. Depuis, le novice a dominé la spéciale sans jamais se faire rattraper. Une grande première pour lui, qui n'avait encore jamais remporté d'étape sur le Dakar. 

Etape compliquée pour Toby Price

En partant 23e lors de la première étape, l'Australien s'était grandement facilité la tâche. Avec un parcours déjà tracé par ses concurrents, le pilote KTM ne s'était pas vraiment soucié du roadbook et avait terminé vainqueur en seulement 3h19 et 33s. Pour la deuxième étape de ce lundi, c'est une tout autre histoire. Toby Price s'est chargé d'inaugurer la spéciale, sans traces de pneus laissées devant lui. Un handicap visible dès les premiers kilomètres puisque Price est à 7'07 de Joan Barreda Bort au km 52. Même sort pour Ricky Brabec. Brillant lors de la première étape, l'Américain se situe à 5'40 du premier. Et la situation ne va pas s'améliorer pour les deux leaders du classement général provisoire. 

C'est d'abord Joan Barreda Bort qui dicte cette étape de faible dénivelé. Mais l'Espagnol perd beaucoup de temps au km 214 et laisse filer Ross Branch en tête. Pour Toby Price, il est impossible de rattraper le temps perdu. Largué, le vainqueur du Dakar 2019 sait qu'il ne brillera pas comme ce dimanche. L'Australien perd de précieux points en terminant cette deuxième étape avec 12'13 d'écart. Il cède donc sa place de leader au classement général à Sam Sunderland, arrivé 2e de l'étape. 

Xavier De Soultrait à l'attaque

Côté Français, Adrien Van Beveren est le premier tricolore à s'élancer sur cette partie rocailleuse d'Arabie Saoudite. En 10e position, le pilote Yamaha a tant bien que mal essayé de garder sa position. Contraint d'abandonner à la 9e étape l'an dernier, Van Beveren est bien motivé à finir cette édition. Mais cette 2e étape n'est pas vraiment un succès. Avec 9'48 d'écart sur le leader, le Français s'offre une timide 13e place ce lundi. 

Mais la bonne opération du jour se nomme Xavier De Soultrait. Lui qui souhaite miser sur la qualité de navigation avant la vitesse a choisit la bonne stratégie. En forme pour entamer cette deuxième journée saoudienne, le pilote Yamaha termine 9e avec 06'08 d'écart. Une bonne performance qui lui vaut la 12e place provisoire du classement général. 

Abandon et chutes

Cette 2e étape entre Al Wajh et Neom aura été compliquée pour bien des concurrents. Le Dakar 2020 est déjà terminé pour Daniel Nosiglia Jager. Arrivé 11e du Dakar l'année précédente, le Bolivien visait le Top 10 dans cette édition. Mais l'aventure saoudienne s'est violemment terminée au km 141 après une lourde chute qui lui infligera un léger traumatisme crânien. Le pilote Honda a tout de suite été évacué par le service médical. 

Autre chute, moins dangereuse : celle de Laia Sanz. Mais l'Espagnole ne lâche pas pour autant et s'est finalement relevé. La pilote poursuit son expédition vers la ville de Neom, point d'arrivée de l'étape.