Dakar 2020 : Pablo Quintanilla résiste et s'offre la 11e étape en catégorie moto

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julia Solans
Pablo Quintanilla 11e étape Dakar

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Dakar 2020 touche bientôt à sa fin et le nom du vainqueur de la catégorie moto est sur le point d'être révélé. Pour cette 11e étape, l'avant-dernière de ce nouveau chapitre en Arabie Saoudite, Pablo Quintanilla s'est imposé avec seulement neuf secondes d'avance au terme d'un duel intense face à Matthias Walkner. Solide, le Chilien s'offre une deuxième victoire d'étape en 3 jours. Mais son temps n'a pas été suffisant pour prendre la tête du classement général, toujours occupé par Ricky Brabec.

C'est sur une spéciale de 379 km que les participants en catégorie moto se sont élancés ce jeudi matin, avant le levé du soleil. Au beau milieu du désert saoudien, les pilotes ont débuté l'étape sur les plus belles dunes du pays pour finalement laisser place à de la terre en fin de course.

Quintanilla vs Walkner

Pablo Quintanilla rêve de remporter son premier Dakar en moto. En 7 participations, il s'est souvent retrouvé dans le top 5 (2015, 2016 et 2019) mais n'a jamais été vainqueur. Un objectif qui sera encore compliqué d'atteindre cette année puisqu'il compte 13'56 de retard sur le leader Ricky Brabec. Mais cela n'empêche pas le Chilien de se battre bec et ongles jusqu'à la dernière seconde. Stratégie qui s'avère d'abord payante. En tête de la spéciale dès le km 58, le pilote Husqvarna montre une solidité consternante. Une centaine de kilomètres plus tard, il compte même 1 minute d'avance sur Matthias Walkner (KTM). Mais la fatigue commence à se faire sentir.

Alors que l'Autrichien revient à sa hauteur au km 212 (+00'11), Quintanilla essaie tant bien que mal de conserver la première place. Au coude à coude, les deux motards passent le km 324 avec seulement 00'01 d'écart ! Un duel qui tiendra en haleine les spectateurs jusqu'à la ligne d’arrivée. La pression mise par le pilote KTM dans cette deuxième partie de spéciale fonctionne à merveille. Déterminé, il ne lâche pas d'une semelle son concurrent chilien. Au bout du suspens, c'est le pilote Husqvarna qui tire son épingle du jeu. Pablo Quintanilla réalise le meilleur temps et termine la course en 4'09''22 à 9 secondes de Walkner. Le Chilien a réduit de moitié son retard sur Ricky Brabec au classement général et renforce sa deuxième place.

Brabec joue avec le feu

Leader du classement général avec 25 minutes d'avance sur Pablo Quintanilla (Husqvarna) avant la 11e étape, Ricky Brabec se rapproche dangereusement d'une première victoire au Dakar. Mais à trop vouloir s'appliquer, le pilote Honda a perdu de précieuses minutes ce jeudi. En partant deuxième de la spéciale très tôt ce matin, l'Américain n'a tenu que quelques kilomètres. Si bien qu'au km 58, il compte déjà 03'46 d'écart avec Quintanilla alors premier de la course. Mais celui qui pourrait stopper l'hégémonie KTM se doit de garder le cap. Par le passé, le Californien n'a jamais brillé lors des précédentes éditions, avec 3 abandons sur 4 participations. Une histoire qui semble désormais bien derrière lui. Pourtant, Brabec prend d'énormes risques au cours de cette avant-dernière spéciale. Après un retard de 09'20 sur le Chilien au km 212, l'Américain n'arrange pas son cas et continue de creuser l'écart. Il franchit finalement la ligne d'arrivée à 11'48 du vainqueur et réduit son avance au classement général.