Toby Price
Toby Price | AFP

Dakar 2020 : Le tenant du titre Toby Price (KTM) remporte la première étape en catégorie moto

Publié le , modifié le

L’Australien Toby Price (KTM) a remporté ce dimanche la première étape du Dakar disputée entre Djeddah et Al Wajh, sur les rives de la mer Rouge. Le tenant du titre a bouclé la spéciale en 3h19 et 33 sec, devançant l’Américain Ricky Brabec (Honda) de 2'05. Matthias Walkner (KTM) complète le podium tandis que le Français Adrien Van Beveren (Yamaha) est déjà relégué à plus de 9 minutes des leaders.

Toby Price a débuté cette 42e édition du Dakar comme il avait conclu la précédente : par une victoire. L’Australien de 32 ans, double vainqueur de l’épreuve à moto (2016 et 2019), a vite pris la dimension du désert saoudien. Il a englouti les 319 kilomètre de spéciale entre Djeddah et Al Wajh en un peu plus de trois heures, devançant de peu l’Américain Ricky Brabec (Honda) et son coéquipier chez KTM, l’Autrichien Matthias Walkner.  

à voir aussi Dakar 2020 : Parcours, favoris, chiffres et invité surprise… Ce qu'il faut savoir sur cette 42e édition Dakar 2020 : Parcours, favoris, chiffres et invité surprise… Ce qu'il faut savoir sur cette 42e édition

C’est pourtant Brabec qui avait pris le meilleur départ. Revanchard après avoir été contraint à l’abandon l’an dernier au soir de la 7e étape alors qu’il menait le classement général, l’Américain de 28 ans - vainqueur de deux étapes en 4 participations (3 abandons) - a démarré la course sur les chapeaux de roue. Après 50km, il devançait déjà son coéquipier Kevin Benavides (Honda) de 1’30.

Price intouchable

Mais les KTM de Price, Matthias Walkner et Sam Sunderland, toutes trois sur le podium en 2019, ont imposé un rythme fort pour revenir. Après 86km, Ricky Brabec ne comptait plus que 37 secondes d’avance sur l’Autrichien et un peu plus d’une minute sur le tenant du titre, qui a pris les commandes de la course au troisième intermédiaire. Le "molosse australien", comme on surnomme Toby Price dans le milieu, a fait la différence à mi-parcours, répondant parfaitement au départ canon de Brabec, relégué à 41 secondes au kilomètre 158.

Le Californien s’est accroché, et a donné du fil à retordre à l’armada KTM jusqu’au bout, même si Walkner et Sunderland ont perdu un peu de temps sur la deuxième partie du parcours. Sur un tracé loin d’être simple, condensé de virages sinueux, de dunes et de passages rocailleux, Toby Price s’est montré le plus adroit. Il a finalement rallié le nord de la mer rouge en un temps record et décroche sa 11e victoire d’étape sur l’épreuve reine du rallye-raid. Il prend par la même occasion les commandes du classement général. 

Premier australien toutes catégories confondues à avoir remporté le Dakar, Price rêve de s’imposer une troisième fois après 2016 et 2019. Il égalerait ainsi Richard Sainct, triple vainqueur de l'épreuve, et dépasserait des pilotes qui ont fait la légende du rallye-raid, comme Hubert Auriol, Gaston Rahier ou encore Fabrizio Meoni.

Les Français déjà loin

Côté français, Adrien Van Beveren a terminé l’étape très loin des leaders. Après deux abandons lors des deux dernières éditons, le pilote Yamaha a voulu jouer la carte de la prudence mais l’a payée au prix fort. Il a terminé l’étape en dixième position et est désormais pointé à 9'52 de Toby Price. Son compatriote Xavier de Soultrait (Yamaha) est lui 13e à 10'42. 

La deuxième étape disputée ce lundi entre Al Wajh et Neom sera un peu plus longue (367 km). Elle pourrait permettre à Toby Price d’accroître un peu plus son avance, à moins que Brabec ne se rebiffe.