Kevin Benavides
Kevin Benavides (Honda) | DPPI / DPPI Media

Dakar 2020 : Kevin Benavides (Honda) finalement vainqueur de la 7e étape marquée par le décès de Paulo Gonçalves

Publié le , modifié le

Vainqueur dans un premier temps, l’Espagnol Joan Barreda (Honda) lâche sa première place à son coéquipier Kevin Benavides. Le pilote argentin a finalement remporté ce dimanche la 7e étape du Dakar après avoir été recrédité du temps passé aux côtés de Paulo Gonçalves, décédé après une violente chute. Ricky Brabec (Honda) a limité la casse à l’avant et reste un leader solide du classement général.

Il y a des jours où l’aspect sportif passe au second plan. L’étape de dimanche en fait partie. Vainqueur de la 7e spéciale disputée entre Ryad et Wadi Al Dawasi, l'Argentin Kevin Benavides (Honda) n'aura pas le cœur à la fête suite au tragique décès du Portugais Paulo Gonçalves après une chute survenue au km 276.

Dans un premier temps, l'Espagnol Joan Barreda (Honda) avait réalisé le meilleur chrono, mais Benavides a finalement été déclaré vainqueur après avoir été recrédité du temps passé aux côtés de Gonçalves (Hero) pour lui porter secours. Au classement de l'étape, Benavides devance donc Barreda de 1 min 23 sec et l'Autrichien Matthias Walkner (KTM) de 4 min 17 sec. 5e de l’étape, Ricky Brabec (Honda) reste leader du classement général avec une avance confortable (24 min 48 sec).

à voir aussi Dakar 2020 : Décès du pilote portugais Paulo Gonçalves après une chute Dakar 2020 : Décès du pilote portugais Paulo Gonçalves après une chute

Vainqueur vendredi à Ryad, l’Américain vainqueur de deux étapes depuis le départ à Jeddah s’est élancé dans les dunes avec un objectif : laisser le moins de marge possible à ses concurrents directs. Le leader du général - qui disposait d’une avance confortable avant cette 7e étape (+20’56) – a ouvert la voie aux chasseurs à l’affut, Pablo Quintanilla (Husqvarna), Matthias Walkner (KTM) et Joan Barreda (Honda) en pole.

Benavides encore à l'avant

Mais comme lors de la 6e spéciale disputée entre Ha’il et Ryad, c’est l’Argentin Kevin Benavides (Honda) qui s’en est le mieux sorti en début de parcours. Désintéressé du général après avoir perdu énormément de temps sur casse moteur il y a deux jours, l’Argentin a signé le meilleur chrono au premier intermédiaire, dans le même temps que l’Américain Andrew Short. En difficulté ces derniers jours, le tenant du titre Toby Price suivait à 31 secondes de leaders.

Benavides a longtemps fait la course en tête, comptant jusqu’à 4 minutes d’avance sur Ricky Brabec. "Je me suis élancé en premier donc je ne m’attends pas à gagner aujourd’hui. J’espère ne pas perdre trop de temps pour pouvoir repartir dans la bataille demain" a d’ailleurs reconnu l’Américain, lucide à la neutralisation au km 214.

24e victoire pour Barreda

Homme fort de cette 42e édition pour l’instant, il a pu compter sur le soutien de son coéquipier Joan Barreda (Honda) pour limiter la casse. Car l’Espagnol a pris les commandes de la spéciale à mi-parcours. Au volant de sa Honda Monster Energy, le 5e du Dakar 2015 a englouti les kilomètres entre les dunes et profité des traces de son coéquipier. Le Castillan comptait déjà une belle avance au km 483 alors que dans le même temps, Benavides cédait du terrain.

Barreda a finalement franchi la ligne d'arrivée en tête, réalisant un temps de 4h37 et 45 secondes. Sa 24e victoire d’étape sur l’épreuve reine du rallye-raid. De son côté, Ricky Brabec a fait le boulot et termine à une solide quatrième place. Il accroît même son avance sur Pablo Quintanilla – septième du jour – au classement général (+24'48).