Dakar 2020 : Carlos Sainz prend la tête du classement général après la 3e étape

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julia Solans
Carlos Sainz Dakar 2020
Carlos Sainz vainqueur de la 3e étape et leader du classement général | ERIC VARGIOLU / E.V.A. / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Accidents, abandons et surprises sont les mots d'ordre de cette 3e étape dans le désert saoudien. Sous forme de boucle autour de la ville de Neom, la spéciale de 427 km n'a pas épargné les concurrents. Alors qu'Orlando Terranova a perdu sa place de leader au classement général, Carlos Sainz est le grand gagnant du jour. Plus obstiné que jamais, le double tenant du titre espagnol a réalisé un sans faute devant Nasser Al-Attiyah (+03'31) et Jakub Przygonski (+04'19).

Carlos Sainz en patron

Cette légende du Dakar n’a pas dit son dernier mot. Deux fois sacré (2010 et 2018) sur le mythique rallye, Carlos Sainz n’a qu’une envie : tripler la mise. Et si c’était pour cette année ? Au volant de sa Mini, le pilote de 57 ans a très bien géré cette 3e étape. D’abord au coude à coude avec le tenant du titre Nasser Al-Attiyah jusqu’au km 125, le pilote s’est ensuite confronté à un adversaire de taille : « Monsieur Dakar ». Avec seulement 00’09 d’écart au km 251, Stéphane Peterhansel attaque avec énergie et fait trembler son concurrent. Mais les derniers kilomètres portent préjudice au Français qui franchit la ligne d'arrivée avec 10'26 d'écart. Une situation dont profite le Qatari Al-Attiyah pour s'offrir cette deuxième place tant convoitée. Le Polonais Przygonski suit de près et s'installe sur la dernière marche du podium. Mais le patron est bel et bien Carlos Sainz. Grâce à cette victoire conclue en 3h48 et 01 sec, le pilote Mini prend la première place provisoire du classement général.

Fernando Alonso regagne du terrain

Une chose est sûre, le double champion de Formule 1 va fêter sa belle 5e place ! Après avoir vécu une deuxième étape infernale où il avait dû attendre 3h avant de pouvoir repartir (perte de la roue avant), Fernando Alonso reprend du poil de la bête. Le pilote Toyota signe une bonne performance pour son tout premier Dakar aux côtés des maîtres. Parti en 17e position, l'Espagnol s'est rapidement frayé un chemin. 8e dès le km 43, le "novice" a poursuivi dans sa lancée. Sans problèmes mécaniques cette fois-ci, l'ancien pilote de F1 signe un beau temps avec 06'14 sur le leader. Un début de rallye prometteur pour un pilote qui passe d'un circuit de course au désert saoudien.

à voir aussi Le long calvaire de Fernando Alonso Le long calvaire de Fernando Alonso Vidéo 01:02

Des tonneaux et des incendies

Certains ont vécu l'étape comme un rêve, d'autres comme un cauchemar. Si Carlos Sainz célèbre sa victoire, ce ne sera certainement pas le cas de Khalid Al Qassimi ni de son copilote Xavier Panseri. Au volant de sa Peugeot, le pilote a complètement perdu le contrôle en quittant la piste violemment au km 298. Les deux hommes ont fait plusieurs tonneaux avant de pouvoir sortir du véhicule, en vie. Ils venaient d'entrer dans la zone de neutralisation après avoir fait le 8e meilleur chrono. Dakar terminé pour Al Qassimi qui avait fini 6e à l'édition 2018 en Amérique Latine. 

Autre survivant : Vladimir Vasilyev. Tout aussi impressionnant que les tonneaux, la Mini du pilote a complètement pris feu au km 284 de la spéciale. Les jours du Russe et de son copilote ne sont pas en danger mais l'aventure saoudienne est également terminée pour eux. Grosse déception pour Vasilyev qui occupait la 5e place entre le km 101 et 200. Direction le bivouac de Neom pour recevoir les soins médicaux.