Toby Price (KTM)
Toby Price (KTM) | AFP

Dakar 2019 - Moto : La victoire finale pour Toby Price (KTM)

Publié le , modifié le

L’Australien Toby Price (KTM) a remporté ce jeudi l’édition 2019 du Dakar en catégorie moto. Au coude à coude avec Pablo Quintanilla (Husqvarna) avant la dernière étape, le vainqueur de l’édition 2016 a mis tout le monde d’accord en remportant la dernière spéciale entre Lima et Pisco. Il a profité de la chute du Chilien pour accroître son avance et s'imposer sur le Dakar pour la deuxième fois de sa carrière. C'est la 18e victoire consécutive pour l'écurie KTM sur le rallye-raid.

Il n’y a finalement pas eu de suspense pour le dénuement du Dakar, lors de la dernière étape disputée ce jeudi entre Pisco et Lima. Leader du classement général avant la dernière spéciale, très courte (112 km), Toby Price (KTM) a confirmé son statut en s’imposant devant Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda) et son coéquipier Matthias Walkner (KTM). C’est la deuxième victoire de l’Australien sur le Dakar après son succès en 2016.

La petite minute d’écart qui séparait le leader Toby Price de son dauphin Pablo Quintanilla (Husqvarna) au soir de la 11e étape laissait pourtant présager une dernière ligne droite de folie, où l’Autrichien Matthias Walkner (+6 minutes) aurait aussi pu jouer les trouble-fêtes. Il n’en a finalement rien été. Contraint d’attaquer dès le début de la spéciale pour rattraper sa minute de retard sur Price (KTM), Pablo Quintanilla est parti à la faute après 10km de course. Le pilote Husqvarna a chuté lourdement avant de repartir avec 8 minutes de retard sur ses rivaux, touché au pied. Dès lors, la victoire ne pouvait plus échapper à Toby Price (KTM). 

KTM intouchable 

Mais l’Australien visait plus qu’une victoire finale ce jeudi à Pisco. Pénalisé durant toute la course en raison d’une blessure au scaphoïde contractée quelques semaines avant le Dakar, le vainqueur 2016 ne s’était adjugé aucune victoire d’étape cette année. Une première depuis son arrivée sur le rallye-raid en 2015. L’objectif était donc double pour Toby Price, qui a démarré la dernière spéciale sur les chapeaux de roue, en signant le deuxième temps provisoire derrière Luciano Benavides (Honda) au premier intermédiaire. Parti bien après les pilotes les plus éloignés au général, l’Australien de 31 ans a continué sur son rythme en pointant à 11 secondes de Sam Sunderland au troisième checkpoint. Il a finalement bouclé les 112 km de spéciale en tête, devant Corenjo Florimo, leader provisoire, et Matthias Walkner. 

Malgré sa chute, Pablo Quintanilla (Husqvara), vainqueur de l'étape 6 à San Juan de Marcona, est parvenu à sauver in extremis sa place sur le podium du général. Il est devancé par le vainqueur de l'édition 2018, Matthias Walkner (KTM). L'Autrichien n'est pas parvenu à conserver son titre mais pourra tout de même se consoler avec ses deux victoires d'étapes. La victoire de Price est en tout cas une excellente opération pour KTM, qui s'adjuge là sa 18e victoire consécutive sur le rallye raid. La firme autrichienne signe même un doublé avec la deuxième place de Walkner.