Dakar

Dakar 2019 : l'embarquement de Normandie

Publié le , modifié le

A moins de deux mois du départ du Dakar 2019 (6 au 17 janvier), une première étape va être complétée par une partie des concurrents du Dakar, qui ont dû terminer la préparation de leurs véhicules en vue de leur embarquement au Havre, dans un bateau en partance pour l’Amérique du Sud. Motos, autos, quads, camions ou SSV sont prêts à être transportés sur les terres de la compétition : le Pérou. Le pays sera le seul traversé par la course.

Comme une tradition depuis 10 ans. Avant chaque Dakar, une procession s’organise en direction du Havre. Venant des quatre coins d’Europe, plusieurs centaines de véhicules affluent vers la Normandie. Un première étape qui consiste à rejoindre le port où se déroulent les opérations d’embarquement pour une Transat un peu à part. Près de 270 véhicules de course, qui rejoindront à ceux dont la préparation se fait en Amérique, s’apprêtent à prendre place sur le Heritage Leader, le navire qui aura la mission de traverser l’Atlantique puis d’emprunter le Canal de Panama pour déposer cette précieuse livraison dans le port de Lima à la fin décembre. Avant de prendre le large, ses soutes accueilleront également 79 voitures et 163 camions d’assistance, accompagnés dans leur croisière par 59 voitures de presse et 30 véhicules d’organisation.

à voir aussi Le Dakar 2019 confirmé au Pérou Le Dakar 2019 confirmé au Pérou

A l’heure de ce grand rassemblement , les camions Kamaz tout droit venus du Tatarstan sont traditionnellement les plus ponctuels… certainement une façon de prendre leurs marques puisqu’ils ont remporté huit des dix éditions sud-américaines du Dakar. En compagnie de leurs partenaires de route biélorusses de l’écurie Maz, ils ont aménagé un premier bivouac à proximité des docks dès mercredi soir. Mais cette année, ils ont partagé leur campement avec des voyageurs encore plus lointains. Le pilote mongol Byambatsogt Udiikhuu a fait convoyer son Can-Am par un camion d’assistance qui a déjà alourdi son compteur de plus de 12 000 kilomètres et 21 jours de voyage, visitant la Mongolie, le Kazakhstan, la Russie, l’Ukraine, la Hongrie, la Pologne, l’Allemagne et la Belgique avant d’arriver en France. Un long processus, bien avant le début de la course.

Dakar 2019 : l'embarquement de Normandie
France tv sport francetvsport