Dakar 2019 – Autos : Stéphane Peterhansel s'adjuge la 3e étape, Sainz dit adieu au titre

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Stéphane Peterhansel
Stéphane Peterhansel | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Revenu de loin après un début de Dakar difficile, Stéphane Peterhansel (Mini) a mis tout le monde d’accord, mercredi, en remportant la troisième étape entre San Juan de Marcona et Arepiqua. Il devance le Qatarien Nasser Al-Attiyah (Toyota) et le Polonais Jakub Przygonski (Mini). Vainqueur mardi, Sébastien Loeb (PH Sport) a perdu du temps tandis que le tenant du titre, Carlos Sainz a dit adieu au titre. L’Espagnol est resté coincé au km 38 avec une roue arrachée. Le leader du général Giniel de Villiers est lui aussi tombé en panne et laisse les commandes de la course à Al-Attiyah.

Stéphane Peterhansel n’a pas dit son dernier mot ! Seulement 13e du général après deux étapes, le recordman du nombre de victoires sur le Dakar (6 en moto, 7 en auto) a remporté mercredi la troisième étape longue de 331km entre San Juan de Marcona et Arepiqua, au Pérou. Leader du début à la fin de la spéciale, le Franc-Comtois a été bousculé par le Qatarien Nasser Al-Attiyah (Toyota), seul favori à avoir tenu la cadence du pilote français. Le vainqueur de la première étape aurait même pu devancer in extremis son adversaire mais Peterhansel a mis les bouchées doubles dans les derniers 100km pour reprendre une avance confortable.

Les deux hommes étaient quasiment ex-aequo après 50km de course, et se sont livrés une très belle bataille jusqu’au 7e chrono intermédiaire. 47 secondes séparaient alors les deux leaders. Stéphane Peterhansel et son copilote David Castera ont tenu bon pour remporter leur première étape sur cette édition 2019 du Rallye-Raid.

Sainz perd une roue, Loeb perd du temps

Outre la victoire du Franc-Comtois et la belle performance de Nasser, qui a repris mercredi la tête du classement général, les autres favoris ont connu une journée noire. À commencer par le vainqueur de la dernière édition, Carlos Sainz (Mini), qui a perdu une roue au 38e km. Le pilote espagnol est resté coincé plus de trois heures avant de repartir loin, très loin des leaders. Il ne conservera pas son titre cette année. Le Sud-Africain Giniel de Villiers, leader du général après deux étapes, est lui aussi tombé en panne au km 172 de la spéciale avec un problème mécanique sur sa Toyota. Il avait déjà perdu plus de 50 minutes au quatrième point intermédiaire et devra probablement revoir ses ambitions.

Vainqueur hier au volant de sa PH-Sport, Sébastien Loeb a eu beaucoup plus de difficultés à trouver le bon tracé lors de cette troisième étape, tout comme l’Espagnol Nani Roma (X-Raid), troisième du général mardi soir. Les deux pilotes avaient déjà lâché plus de 8 minutes à Stéphane Peterhansel après 100 km de spéciale et ont continué de perdre du temps par la suite. Au 8e pointage, Sébastien Loeb et Daniel Elena avaient 42 minute de retard sur le pilote franc-comtois, qui remonte de son côté à la troisième place au général. Loeb est distancé.