Dakar 2018  Matthias Walkner
La joie de Matthias Walkner (KTM) | AFP - Franck Fife

Dakar 2018 - Matthias Walkner (KTM) remporte son premier Dakar en moto

Publié le , modifié le

A l'issue de la 14e et dernière étape du Dakar entre Cordoba et Cordoba, l'Autrichien Matthias Walkner (KTM), deuxième l'année dernière, est monté sur la plus haute marche du podium. A 31 ans, le vainqueur de la 10e étape de ce Dakar 2018 a pris la 8e place de cette ultime journée, à 5'38 du vainqueur, l'Argentin Benavides (Honda), son dauphin du général qui finit à 16'53. Troisième sur le podium et deuxième aujourd'hui, Toby Price (KTM), le lauréat 2016.

Une marche de plus, mais quelle marche. Matthias Walkner, qui avait fini 2e en 2017 derrière le Britannique Sam Sunderland, son coéquipier qui a abandonné lors de la 4e étape, a franchi un nouveau pallier en s'imposant, à l'issue de la 14e étape. Il devient ainsi le premier pilote autrichien à remporter cette épreuve en deux roues, pour sa 4e participation.

17e Dakar consécutif pour KTM

Cette victoire couronne sa régularité, alors qu'il n'a jamais connu une journée hors du top 6 du général depuis le départ de Lima le 6 janvier. Il a pris la tête après la 10e étape qu'il a remportée, entre Salta et Belen en Argentine, où plusieurs des ses concurrents avaient fait une erreur de navigation, lui conférant une nette avance qu'il a su gérer jusqu'au finish. Grâce à Walkner, l'écurie autrichienne KTM remporte un 17e Dakar consécutif, une performance unique toutes catégories confondues. Pour le constructeur autrichien mener un pilote autrichien au sommet doit certainement avoir un goût très particulier. 

Matthias Walkner a néanmoins dû se montrer sérieux lors de cet ultime galop autour de Cordoba. Car ses rivaux ont tenté un ultime baroud d'honneur. L'Argentin Kevin Benavides (Honda) s'est ainsi imposé avec 54" d'avance sur Toby Price (KTM). Les autres concurrents sont rejetés à près de 3 minutes, comme le Français Antoine Meo (KTM) qui finit 3e à 2'49. Et Walkner s'est contenté du 8e temps, à 5'38 du vainqueur. Mais il possédait une belle marge, puisque sur la ligne d'arrivée de ce Dakar 2018, il conserve encore 16'53 d'avance sur le Sud-Américain, et 23'01 sur Price. Méo, premier Français, termine au pied du podium (4e) à 47'28.


 

Matthias Walkner : "Un rêve devenu réalité"

"Ca me prend du temps de réaliser ce qu'il se passe. C'est irréel. Ce matin, j'étais très nerveux. Hier (vendredi), ça a été une journée très longue, et les gars derrière moi ont poussé comme jamais. Mais à la fin, tout a bien fonctionné, et c'est un sentiment incroyable. Je ne m'imaginais pas forcément ça. J'étais dans les sept ou huit personnes qui étaient capables de gagner, mais l'objectif c'était le top 3. Pour gagner, il faut de la réussite, ne pas faire de grosses erreurs...C'est un rêve devenu réalité. "