Toyota Nasser Al-Attiyah voiture pierre
Le Toyota Hilux de Nasser Al-Attiyah mal en point | DR

Dakar 2017 : Nasser Al-Attiyah jette l'éponge

Publié le , modifié le

C'était presque une évidence que le Toyota N.301 ne repartirait pas. Quand Nasser Al-Attiyah est rentré au bivouac au milieu de la nuit, l'équipe Overdrive n'a pu que constater les dégâts et confirmé l'abandon d'un des favoris du rallye, le principal rival des Peugeot. C'est un coup dur pour l'épreuve même si la Mini de Mikko Hirvonen (4e à 9'38") et le Toyota de Nani Roma (5e à 13'04")restent en embuscade derrière un trio de 3008 DKR.

Game over ! C'est par ces mots que Nasser Al-Attiyah a répondu à la presse la nuit dernière après une longue agonie de son Hilux jusqu'au bivouac de San Salvador de Jujuy. "C’était pas de chance. Nous avons heurté une grosse pierre, et nous avons complètement arraché la roue, a raconté le Qatari. Nous avons posé des pierres sur le capot pour faire contrepoids et rouler comme cela les 80 derniers kilomètres. On a essayé de s’arrêter plusieurs fois pour réparer mais nous n’avons pas les pièces, et le camion d’assistance est loin derrière, alors nous avons rejoint l’arrivée comme cela."

"L'année va être longue"

Toujours à fond et rarement pris en défaut, Al-Attiyah a reconnu sa faute. "Une erreur est une erreur, c’est le Dakar. C’est dommage car nous faisions du bon travail." Alors qu'il espérait encore repartir après une réparation de sa Toyota par les mécanos d'OverDrive, le châssis était trop endommagé pour poursuivre l'aventure. "Il va falloir attendre le prochain Dakar pour réessayer de gagner, l’année va être longue."

Xavier Richard @littletwitman