Sébastien Loeb Peugeot Dakar 2017
Sébastien Loeb | DPPI / DPPI Media

Dakar 2017 : la 11e étape du Dakar à la loupe

Publié le , modifié le

A la veille de l'arrivée de ce Dakar 2017 à Buenos Aires, la 11e étape entre San Juan et Rio Cuarto (288 kilomètres de spéciale, 754 kilomètres en tout), est sans doute la dernière pour faire la différence. Si chez les motos, Sunderland ne devrait pas être inquiété, chez les autos, Sébastien Loeb et Stéphane Peterhansel sont au coude-à-coude.

La spéciale du jour

Espérons que le Dakar puisse se terminer dans de bonnes conditions. Avec déjà deux étapes annulées et d'autres raccourcies, l'édition 2017 a été largement perturbée. Les spéciales feront 292 kilomètres pour les autos et les SSV et 288 kilomètres pour les motos, les quads et les camions.

Le parcours

Samedi, la dernière étape du Dakar 2017 entre Rio Cuarto et Buenos Aires ne sera qu'une parade. Vous l'aurez compris, la 11e sera donc décisive. Et la spéciale de quasiment 300 kilomètres se jouera en deux temps. Les dunes de San Juan, les dernières ce Dakar 2017, d'abord sur les cinquante premiers kilomètres puis des pistes de WRC dans la région de Cordoba. Avis aux amateurs (Sébastien Loeb). 

Le parcours de la 11e étape du Dakar
Le parcours de la 11e étape du Dakar

Les enjeux​

Si Peugeot a ultra-dominé le Dakar 2017 chez les autos, Nani Roma étant repoussé à une heure, le duel entre Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb nous a tenu en haleine. Et ce vendredi, les deux hommes s'affronteront sans doute pour la dernière fois dans ce Dakar. Repoussé à cinq minutes et 50 secondes après la décision des commissaires de recréditer Peterhansel du temps perdu, le nonuple champion du monde WRC peut-il reprendre la tête et décrocher un premier succès ? Les pistes de WRC l'avantagent mais la fenêtre est mince. Chez les motos, Sam Sunderland est quasiment assuré de la victoire. Reste à savoir si Adrien Van Beveren peut accrocher un podium en étant à trois minutes de Gerard Farres au général.

Chez les camions, on surveillera Dmitry Sotnikov, repoussé à cinq minutes et 15 secondes d'Eduard Nikolaev son compatriote. Enfin chez les quads et les chez les SSV, le succès final ne devrait pas échapper à Sergey Karyakin et Leandro Torres.