Carlos Sainz et son co-pilote Lucas Cruz
Carlos Sainz et son co-pilote Lucas Cruz | AFP

Dakar 2016: Carlos Sainz remporte la 9e étape chez les autos

Publié le , modifié le

L'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot) a remporté, mardi, la 9e étape du Dakar entre Belen et Belen. Une étape raccourcie en raison de la forte chaleur et de nombreuses difficultés de navigation rencontrées par les concurrents. Crédité du meilleur temps au CP2, le vainqueur du Dakar 2010 signe ainsi sa deuxième victoire cette année et la 29e de sa carrière dans cette course. Il prend au passage la première place au général.

Lors de cette étape des températures entre 37 et 40 degrés ont été enregistrées ! Et derrière le double champion du Monde des rallyes, qui a pourtant essuyé pas moins de trois crevaisons, on trouve Erik Van Loon(Mini) à seulement 10 secondes et Mikko Hirvonen (Mini) à 17 secondes. Peterhansel, qui occupait les commandes du classement général au départ de  cette 9e étape, n'a pu faire mieux que 7e, à 9 min 12 sec de Sainz. "C'était un  terrain hyper friable, pas facile en navigation. Deux ensablements et deux  crevaisons, on perd pas mal de temps", a regretté l'homme aux 11 Dakar (5 en  auto, 6 en moto). L'ex-motard Cyril Despres a fait un peu mieux: 6e, à 6 min 46  sec de l'Espagnol.

Loeb continue son apprentissage

De son côté Sébastien Loeb, qui avait perdu tout espoir de remporter le Dakar lundi après avoir fait plusieurs tonneaux, a encore connu une journée calvaire avec son co-pilote Daniel Elena ! La Peugeot a été plusieurs fois ensablée dans les dunes. Résultat des courses : Loeb a perdu 1h13mn lors de cette étape et figure à la 13e place au général à 2h17mn de Sainz. "C'était très cassant, très sablonneux par endroits. On voulait essayer de  suivre le road-book de manière assez précise pour ne pas se perdre. Finalement,  il y a des endroits où on n'arrivait pas à passer. Le sable est tellement  mou... On s'est enlisé plusieurs fois", a décrit l'Alsacien, dépité et épuisé, une  fois de retour au bivouac. "C'était un peu saoulant... C'est l'apprentissage", a-t-il conclu.

Vidéo: résumé de la 9e étape 

Gilles Gaillard