Robby Gordon
Robby Gordon pose devant son Hummer. |

Dakar 2013: Robby Gordon fait son come-back

Publié le , modifié le

Robby Gordon, exclu de l'édition 2012 du rallye-raid Dakar en Amérique latine pour "non conformité technique" de son puissant Hummer, prendra le départ le 5 janvier à Lima de la 34e édition, a annoncé mercredi A.S.O. L'engagement au dernier moment de Gordon, le "bad boy" de la course dont la conduite spectaculaire et les frasques pimentent régulièrement le Dakar et font la joie des aficionados, promet une catégorie autos relevée.

L'Américain, 3e en 2009, s'aligne en effet aux côtés des trois derniers vainqueurs de la course, le Français Stéphane Peterhansel (Mini), le Qatari Nasser Al-Attiyah (Buggy) et l'Espagnol Carlos Sainz (Buggy). Son engagement pour l'édition 2013 entre Lima et Santiago-du-Chili, en passant par l'Argentine, a été entérinée le week-end dernier après que trois commissaires techniques de l'organisation se furent assurés, lors de pré-vérifications dans ses ateliers de Charlotte en Caroline du Nord, de la conformité technique de son monstre à deux roues motrices, le Hummer H3.

Décuple vainqueur de l'épreuve, Stéphane Peterhansel est sceptique sur l'honnêteté retrouvée de Robby Gordon. "C'est un tricheur né, a-t-il déclaré à l'AFP. On est là pour une  compétition, pas pour un show. La course, ce n'est pas le cirque, même si cela  réjouit les spectateurs. Nous devons nous battre à armes égales. Il faut que Robby Gordon respecte les règles. Si c'est le cas, il est  bienvenu. Sinon..." En inspectant son véhicule le week-end dernier, ASO a déminé le terrain. Mais rien ne vaut un petit contrôle inopiné pendant l'épreuve...

Julien Lamotte