Marc Coma (KTM)
Grand rival de Cyril Despres, Marc Coma (KTM) a perdu le Dakar 2012 sur une erreur de navigation dans la 13e étape | DR

Coma forfait

Publié le , modifié le

Marc Coma a annoncé qu'il renonçait à participer à la prochaine édition du rallye, qui débute le 5 janvier à Lima au Pérou. Le triple vainqueur du Dakar (2006, 2009, 2011) n'est pas totalement remis d'une blessure à une épaule. L'Espagnol avait été victime d'une sévère chute lors du rallye du Maroc en octobre dernier.

"Avec ma condition physique actuelle, je ne peux pas affronter le Dakar en étant à 100%. Mais ce n'est qu'une parenthèse. Marc Coma est encore là pour un  moment", a indiqué le Catalan lors d'une conférence de presse à Barcelone. Coma a pourtant tout tenté pour se présenter à Lima avec une forme suffisante pour gagner. Jusqu'à se résigner.  "Nous avons travaillé très dur avec les médecins et les physiothérapeuthe jusqu'à la dernière minute mais nous devons être réalistes. Un des muscles de mon épaule me cause toujours des soucis et gène certains mouvements." 

Despres seul leader

Ce forfait du motard de l'équipe Red  Bull (sur KTM) laisse ainsi le champs libre à son coéquipier français Cyril Desprès, le quadruple vainqueur de l'épreuve (2005, 2007, 2010, 2012), étant l'autre grand favori de cette édition 2013. Le team autrichien regrette cette blessure mais a préféré ne prendre aucun risque avec la santé de son pilote. Si tout va bien, on reverra Coma en 2014. Pour 2013, KTM avait déposé une liste de réservistes auprès d'ASO en cas de coup dur. "Nous avions anticipé ce cas et nous allons donc faire appel à l'Américain Kurt Caselli", a indiqué le manager de KTM Alex Doringer.

Caselli en renfort

Méconnu du grand public, Kurt Caselli est un spécialiste de l'enduro et il est le champion actuel du Ama National Hare and Hound. Deuxième de la Baja 1000 en 2012, le motard US aura toutefois du mal à faire oublier Coma. Pas question pour lui de briguer la victoire mais juste emmagasiner de l'expérience en vue de participations futures et de profiter de cette incroyable aubaine. “Faire le Dakar a toujours été un but dans ma carrière. Cela n'aurait pas été possible sans le support de KTM. Faire le plus grand rallye-raid du monde sur la meilleure moto est vraiment une bénédiction. Ce n'est pas seulement une étape dans ma carrière mais aussi dans ma vie."