Marc Coma KTM Dakar 2012
Marc Coma (KTM) | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Coma déjà aux commandes

Publié le , modifié le

Marc Coma s'est emparé de la tête du classement général chez les deux roues en remportant la deuxième étape entre Santa Rosa de la Pampa et San Rafael. L'Espagnol a devancé d'une minute son grand rival Cyril Despres. Entre les deux grands favoris pour la victoire finale, le duel est déjà lancé !

Les choses sérieuses ont commencé tôt. Passés la première étape et le succès surprise du Chilien Lopez, les patrons sont de retour aux affaires. Lors d'une étape marquée par l'émotion après le décès de l'Argentin Boero la veille, Marc Coma et Cyril Despres ont animé la course de bout en bout, se livrant une bataille déjà acharnée entre Santa Rosa et San Rafael. Disputé entre l'Argentine et le Chili, le parcours se révélait particulièrement piégeux, avec une première portion très roulante avant un brusque changement de rythme avec le franchissement de canyons extrêmement cassants. Au programme également, les fameuses dunes de Nihuil, qui ont joué à merveille leur rôle de piège à motards. Avec toute son expérience, Marc Coma a su se faufiler entre les éléments hostiles pour imposer sa KTM sur la ligne d'arrivée. 

Marc Coma: "Je n'ai pas jardiné"

Au final, l'Espagnol, nouveau leader du classement général devant Lopez, toujours là, devance d'une minute et 18 secondes son éternel rival, Cyril Despres. Le Français réussit toutefois une belle opération puisqu'il gagne 10 places et remonte à la 3e place, à 2'52 du leader. Marc Coma ne cachait pas sa satisfaction de son joli coup-double à l'arrivée : "le début de la spéciale était très rapide aujourd'hui et nous avons roulé à fond avec Chaleco, et je peux vous dire que l'Aprilia est très, très rapide", relate l'Espagnol, qui signe à l'occasion sa 17e victoire d'étape sur le Dakar !. "Mais ensuite nous sommes arrivés dans la 2e partie de spéciale avec le sable et les dunes. C'était beaucoup plus technique, avec aussi un peu de navigation. J'ai pris la tête de la course et j'ai roulé sur un bon rythme. Je suis content car je n'ai pas jardiné. Donc c'est une bonne journée pour moi!"

Bruno Da Costa grièvement blessé

Bruno Da Costa (Yamaha) a été pour sa part grièvement blessé en heurtant de plein fouet un bovin. Le pilote de 38 ans, qui souffre selon un premier diagnostic d'une hémorragie rénale, a été transporté d'urgence à l'hôpital de Mendoza. La vache heurtée par le pilote a été tuée sur le coup lors du choc. Bruno Da Costa était conscient lorsque les secours sont très rapidement arrivés et l'ont pris en charge. Il a été soumis dans un premier temps à un examen scanner qui a montré un très gros hématome rénale. La décision de transporter le motard à l'hôpital a alors été prise, a indiqué l'organisation du Dakar. L'accident est survenu dans la partie la plus roulante de la spéciale au km 126 où la piste en dur trace droit dans la pampa d'épineux et où les pilotes poussent leurs engins à fond.

Les classements :

Classement de la 2e étape:
1. Marc Coma (ESP/KTM) 3 h 07:21.
2. Cyril Despres (FRA/KTM) à 1:18.
3. Joan Barreda Bort (ESP/Husqvarna) 2:33.
4. Francisco Lopez (CHI/Aprilia) 2:44.
5. Jakub Przygonski (POL/KTM) 4:17.
6. David Casteu (FRA/Yamaha) 7:14.
7. Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM) 9:11.
8. Javier Pizzolito (ARG/Honda) 9:25.
9. Alain Duclos (FRA/Aprilia) 9:27.
10. Juan Pedrero Garcia (ESP/KTM) 9:35.

Classement général après la 2e étape:
1. Marc Coma (ESP/KTM) 3 h 40:12.
2. Francisco Lopez (CHI/Aprilia) à 2:30.
3. Cyril Despres (FRA/KTM) 2:52.
4. Jakub Przygonski (POL/KTM) 4:52.
5. Joan Barreda Bort (ESP/Husqvarna) 8:16.
6. David Casteu (FRA/Yamaha) 8:26.
7. Javier Pizzolito (ARG/Honda) 9:38.
8. Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM) 10:38.
9. Juan Pedrero Garcia (ESP/KTM) 11:45.
10. Jordi Viladoms (FRA/KTM) 12:10.

Voir la video

Voir la video

Julien Lamotte