Francisco Chaleco Lopez
Francisco Chaleco Lopez | AFP-Fife

Chaleco renoue avec la victoire

Publié le , modifié le

Vainqueur de la première spéciale de ce Dakar 2013, Francisco "Chaleco" Lopez a remis ça lors de la troisième étape, cette fois longue de 243 kilomètres. Il termine ce parcours en 2h37'54" avec 1'08" d'avance sur Paulo Gonçalvez et 4'08" sur Cyril Despres. Moins heureux sont les hommes forts de dimanche Matt Fish et Joan Barreda Bort qui ont cumulé un retard de 29'52" et 33'02".

Les difficultés vont crescendo dans ce Dakar. Chaleco Lopez est lui sur des montagnes russes. Impérial dans le prologue, le Chilien s'était loupé en navigation lors du 2e acte. Plus habile quand il n'a pas la trace à faire, le pilote KTM s'est régalé à suivre et dépasser une foule de concurrents à une vitesse élevée. "C'était une étape très différente de ce que nous avons vécu sur les deux premiers jours. Je partais loin et j'ai attaqué tout du long pour essayer de revenir déjà sur Cyril Despres, objectfi que je pense avoir rempli, a expliqué Chaleco. je me suis concentré sur la navigation et les waypoints, et tout s'est bien passé. Mais demain, ce sera différent en ouvrant, alors je prends les jours les uns après les autres." Il est vrai que le gros morceau péruvien est annoncé demain avec encore plus de franchissements de dunes et de la navigation.

Despres marque des points

Presque sans faire de bruit, Cyril Despres s'est lui installé au commandement du rallye grâce à une étape parfaite. Troisième à 4'08" de Chaleco Lopez, le Français a fait jouer son expérience et confirme qu'il est l'homme à battre dans ce Dakar. "Pour ma part, j'ai fait une bonne spéciale, indique Despres. Rien d'extraordinaire mais je pense qu'au classement général, j'ai marqué des bons points aujourd'hui. Je partais 12e, mais j'ai vite rattrapé la tête de course et j'ai ouvert à partir du km 190. Donc, sachant que j'étais parti 20 mn derrière Barreda et Pedrero, je pense que je fais un bon coup !" Le bon coup se chiffre à 2'51 sur Lopez, 4'59" sur Pal Anders Ullevalseter et 6’03’’ sur Olivier Pain. Vainqueur hier, Joan Barreda s'est appliqué à ne pas se perdre mais son rythme de course en a grandement pâti puisqu'il a lâché plus d'une demi-heure. Pas facile de se glisser dans la peau d'un leader tous les jours.

VIDEO: Le résumé de l'étape moto 

Voir la video