Francisco Chaleco Lopez
Francisco Chaleco Lopez | FRANCK FIFE / AFP

Chaleco Lopez et Despres reviennent fort

Publié le , modifié le

Idole dans son pays, Francisco Chaleco Lopez a mis un point d'honneur à remporter la première spéciale courue intégralement au Chili cette année. Le pilote KTM a devancé le Portugais Ruben Faria (à 2'34") et Cyril Despres (à 3'48"). Ces trois-là réalisent une excellente opération au classement général où on assiste à un regroupement. Olivier Pain reste leader avec 2'22" d'avance sur Despres et 4'48" sur Casteu.

Si le "ménage" est fait sur quatre roues, à moto le suspense s'intensifie à chaque étape. A ce stade du rallye, bien malin qui pourrait annoncer le nom du futur vainqueur. Le conte d'Olivier Pain, amateur averti chez les professionnels, se poursuit merveilleusement. Malgré son jeune âge, il tient bon la barre depuis trois jours. C'est la course idéale pour le pilote Yamaha qui ne commet pas d'erreur et qui dispose d'excellents lièvres pour lui permettre de contenir les assauts de ses concurrents.

Pain y prend goût

"A part une petite erreur de nav' au début de la spéciale, qui a dû me couter environ 3 minutes, j'ai réussi à rattraper Casteu et Pedrero à la fin des dunes et je suis passer devant, nous a-t-il indiqué. Ensuite j'ai ouvert en attaquant , mais sans prendre trop de risques quand même parce que c'était assez piégeux. Et puis, dans la 2e partie, je savais que Cyril aurait du mal à remonter avec la poussière, mais j'ai quand même encore roulé fort pour garder la tête du général. Donc plutôt une bonne journée, car j'en reprend un peu à Casteu et je ne perd pas trop face à Cyril, donc je reste en tête du Dakar pour la 3e journée de suite, c'est bien! Mais je ne m'enflamme pas, on va continuer comme ça, au jour le jour!"

Despres revient

Casteu, 3e du général à 4'48", le plus menaçant est désormais Cyril Despres. Auteur d'une belle journée sur un terrain qu'il maîtrise à la perfection, le tenant du titre va pouvoir mettre la pression sur Pain, Casteu et Lopez. "J'ai mangé de la poussière, en partant 5e ce matin, mais ensuite je suis revenu sur la tête de course sur la fin de la 1ere spéciale, a-t-il raconté. C'était très roulant, typé WRC... enfin du terrain dur et des cailloux, vraiment sympa à piloter, et dans la 2e partie de spéciale, on est resté tous ensemble, à la queue-leu-leu... Au final, une spéciale plutôt sympa et ça fait plaisir de rentrer au Chili!"

Barreda chute, Duclos abandonne

Victime d'un problème de pompe à essence hier, Joan Barreda a roulé très fort pour essayer de remporter la spéciale en partant de très loin. Mais l'Espagnol de Husqvarna a fini par chuter à haute vitesse. Il souffre au poignet mais devrait reprendre le guidon vendredi pour la 7e étape entre Calama et Salta. En revanche, le Dakar est terminé pour Alain Duclos. Le Franco-Malien a cassé le moteur de sa Sherco en spéciale et a dû renoncer alors qu'il figurait dans le top 10 au général.

Vidéo: le résumé de l'étape du jour

Voir la video