David Casteu Dakar 2015
David Casteu (KTM) veut mettre un terme à sa série noire sur le Dakar | FRANCK FIFE / AFP

Casteu a pris du recul pour mieux avancer

Publié le , modifié le

Ancien grand animateur du Dakar, David Casteu a pris un tournant dans sa carrière. Les victoires, les podiums ne sont plus sa priorité. La poisse rencontrée toutes ces années sur la course l'ont poussé à changer de philosophie. Il ne tentera plus le diable à tout prix.

La barbe est garnie. Blanchie par endroit. La fin de l'inconscience ou le début de la sagesse, c'est selon. Il n'y a pas que l'âge qui est en cause. Les coups aussi. David Casteu est un peu cabossé après ses Dakar sud-américains. Hormis en 2009 où il s'est classé 4e, le Niçois n'a vécu que des galères sur ce continent : une piqûre de guêpe, des épines qui traversent la carapace, des chutes, une clavicule cassée, des ennuis mécaniques et pour finir une rencontre inopportune contre une vache. S'il n'a jamais été question d'arrêter, l'heure est venue de voir la course autrement. "J’en ai tellement bavé que j’ai décidé d’arriver cette année avec une approche un peu différente, explique Casteu. J’ai pris du recul avec l’ambition de me faire plaisir, en roulant peut-être un peu plus prudemment que par le passé. Sans me mettre dans le rouge."

Plaisir et partage

Face à une nouvelle génération de casse-cou, Casteu n'a plus envie de jouer avec sa vie. "Pour rouler devant, il faut prendre de gros risques. Aujourd'hui, les Barreda, Quintanilla, Price sont en mode full attack. Il n'y a aucun répit, assure-t-il. Cette année, en plus, le tracé favorise cette stratégie. Il y a quelques années, on roulait en fractionné, en alternant attaque et relâchement de la pression." Cette nouvelle philosophie semble porter ses fruits puisque Casteu est 12e à moins de quinze minutes du top 10. C'est loin de sa deuxième place de 2007 mais le plaisir est ailleurs. Patron d'équipe avec six motards, le Sudiste partage son expérience avec ses poulains. "C’est le top de pouvoir partager tout ça avec eux, conclut-il. J’adore le rallye-raid."

Xavier Richard @littletwitman