Walkner KTM Dakar
L'Autrichien Matthias Walkner | FRANCK FIFE / AFP

Barreda, Walkner, Ruben Faria, la Bolivie a fait le ménage

Publié le , modifié le

L’horizon s’est éclairci avant la journée de repos du Dakar 2016. Le passage en Bolivie a été fatal à plusieurs favoris des catégories motos et quads. Sans Barreda et Pizzolito, Honda est au plus mal. KTM, qui a perdu Walkner et Ruben Faria, reste le mieux placé. Husqvarna, Yamaha et Sherco sont en embuscade.

Une vraie hécatombe ! Le souffle a fini par manquer aux pilotes du Dakar. La répétition des efforts en haute altitude autant que le rythme d’une course débridée ont produit un terrible effet. Tant de prétendants, tant de jeunes loups ont mis le feu aux poudres. Et les favoris ont sauté de toutes parts. Dès le début de la 6e étape, Ivan Jakes faisait demi-tour. Genou touché, le 4e du Dakar 2013 stoppait sa course. Un peu plus loin, c’était plus grave pour Ruben Faria (Husqvarna), 7e du général, qui se cassait le poignet en chutant. Le ton était donné.

Barreda a la poisse

Chez les Quads, après l’abandon de Sonik la veille, Casale partait à la faute au km 369. Clavicule en vrac pour le Chilien. Mais l’info du jour, c’était la casse moteur de Joan « Bang Bang » Barreda. Toujours aussi poissard le pilote Honda. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le Catalan tombait en rentrant au bivouac à la corde et se faisait mal à la main. Impossible de repartir le lendemain tout comme son porteur d’eau Javier Pizzolito. Le clan Honda est plus que jamais dépeuplé. Leur seul espoir de victoire repose sur les épaules de Paulo Goncalves. Goncalves. « N’oublions pas que nous n’en sommes qu’au début, prévient le Portugais. Le plus dur est devant nous. Barreda est out pour la victoire finale. Ruben (Farria) aussi est out, mais il reste plus d’une demi-douzaine de pilotes dans la bagarre pour le titre. Et c’est intéressant. »

Un fémur pour Walkner

Goncalves peut sortir du clan des « survivants » l’Autrichien Matthias Walkner, dernière victime du triptyque bolivien. Le pilote de pointe du team KTM a chuté après une quinzaine de kilomètres. Rapatrié en hélicoptère à l’hôpital d’Uyuni, il souffre d’une fracture du fémur. Face à l’hécatombe, son coéquipier Toby Price va peut-être lever le pied. « Le rythme de cette première semaine aura tout de même été élevé, plus que l’an dernier, affirme-t-il. Je vais essayer de continuer comme ça, du mieux possible. Si je ne fais pas d’erreur, ça devrait payer. » Celui qui en fera le moins sera surement sur le podium. Un grand classique du Dakar.