Lucio Alvarez (Toyota)
Lucio Alvarez (Toyota) | DR

Alvarez et Graue touchent du bois

Publié le , modifié le

Lucio Alvarez et son copilote Ronnie Graue ont eu la peur de leur vie lors de la 9e étape lundi. Deux branches d’arbre mort ont traversé le cockpit, manquant de décapiter l’équipage.

A l’arrivée au bivouac, les images ont vite fait le tour des télés. Un miracle a eu lieu pour l’équipage du Toyota N.306, Lucio Alvarez et Ronnie Graue, sur des pistes très typées WRC. Pare-brise explosé, Toit tordu et cockpit percé, les dégâts sont déjà impressionnants à voir. Comment le Toyota en est arrivé là ? « On a glissé et on est sorti trop large dans un virage. Il y avait un arbre mort à l’extérieur, raconte l’Argentin Lucio Alvarez. L’arbre se disloque et deux branches viennent s’encastrer dans le pare-brise du pick-up japonais. Les deux hommes se bloquent en espérant que ce bois mort ne les touchera pas.

Par chance, il va traverser le cockpit de part en part jusqu’à transpercer l’arrière du pick-up mais sans toucher un seul des deux « habitants » du Toyota. « C’est un miracle, c’est un miracle, avouait Alvarez à Cordoba lundi soir. La branche est passée à dix centimètres de ma tête. On a vraiment eu beaucoup de chance. Encore dix minutes après, je n’arrivais pas à m’arrêter de trembler. » Ce matin, ils étaient au départ de la 10e étape en direction de la Rioja, bien conscients d’être passés à deux doigts d’un drame.

Vidéo : grosse frayeur pour les argentins

Voir la video