Alain Duclos, Sherco
Alain Duclos lors d'un contrôle | FRANCOIS FLAMAND / DPPI MEDIA

Alain Duclos enlève la 6e étape

Publié le , modifié le

Présent dans le Top 10 de toutes les étapes, le Français Alain Duclos a enfin décroché la timbale lors de la 6e étape entre Tucuman et Salta. Le pilote Sherco a devancé le leader du général Marc Coma (KTM), 2e à 1'15, et son compatriote Olivier Metge (à 1'49), coéquipier de Cyril Desprès chez Yamaha. A la faveur de sa victoire et de l'abandon de "Chaleco", le vainqueur du jour s'empare de la 3e place du classement général.

Sans le décès du motard belge Eric Palante, dont le corps sans vie a été découvert aujourd'hui, Alain Duclos aurait certainement affiché une mine enjoué sur le bivouac ce soir. Et pour cause. Neuvième des deux dernières levées, son plus mauvais classement d'étape depuis le départ de Rosario, le pilote français a vu sa régularité récompensée.

Devant un Marc Coma qui domine le général de la tête et des épaules, le natif de Bamako a hissé sa Sherco en haut de la feuille des temps lors de la 6e étape, au terme des 400 km de spéciale entre Tucuman et Salta. Vainqueur d'étape dans sa ville de naissance en 2006, Duclos a remis le couvert sept ans plus tard. Un succès mérité. Pilote N.1 chez Sherco après avoir débuté sa carrière comme amateur, celui qui habite Pimbo dans les Landes a lié son destin à la marque française.

Coma, cavalier seul au général

Après avoir développé la moto l'année dernière, Alain Duclos vise ouvertement le Top 10 voire le Top 5 le 18 juillet à Valparaiso. Son succès du jour lui permet de toucher ce rêve du doigt. Profitant de l'abandon de "Chaleco" Lopez, 3e du général au départ de l'étape, et de ses 10 minutes récupérées à Viladoms, 9e, le Français prend place sur le podium de la course. Il pourrait être le premier à placer une moto française dans les trois premiers au final.

Dans son sillage, Marc Coma a encore conforté son avance en tête du rallye moto. Au guidon de sa KTM, l'Espagnol a pris plus d'une minute à son compatriote et dauphin Joan Barreda, relégué à 42'17" au général. Derrière ces deux vieux briscards, un jeune pilote français de 34 ans a confirmé son immense potentiel. Dix-huitième de son premier Dakar l'an dernier, Michael Metge, devenu porteur d'eau de Cyril Desprès cette année, a devancé son maître sur cette 6e étape. Pointé à moins de deux minutes d'Alain Duclos, il remonte au 13e rang au général. 

Vidéo: le résumé de l'étape

Vidéo: le vainqueur du jour à l'arrivée

Jerome Carrere