Stephane Peterhansel
Stéphane Peterhansel en chasse avec sa Mini derrière Nani Roma | AFP - FRANCK FIFE

Al-Attiyah remporte la 10e étape

Publié le , modifié le

Officiellement sans consigne d'équipe, les Mini se sont livrées une belle bagarre lors de la 10e étape du Dakar. Nasser Al-Attiyah s'est montré le plus rapide, remportant l'étape avec 3'50 d'avance sur Stéphane Peterhansel, l'autre vainqueur du jour. Car le Français a repris près de dix minutes au leader du général, Nani Roma, 3e entre Iquique et Antofagasta. L'Espagnol ne possède plus que 2'15 de marge sur "Peter" au général. Et le Qatari a pris place sur le podium.

Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah ne se sont jamais quittés. Toujours très proches l'un de l'autre dans cette 10e étape, les deux hommes ont fini aux deux premières places, ce qui fait surtout les affaires du premier. Engagé dans une course contre-la-montre pour grignoter seconde après seconde le retard accumulé sur Nani Roma, "Monsieur Dakar" a réalisé l'énorme coup, en reprenant 9'55 à l'Espagnol, qui termine à la troisième place aujourd'hui avec un déficit de 13'45 sur le Qatari.

Roma : "c'est le sport"

Au bout des 631km de spéciale chronométrée, le bilan est lourd pour l'Ibère qui n'a plus que 2'15 d'avance sur son rival au classement général. "Sur la première partie de spéciale, on s’est planté sur la crête d’une dune, environ huit minutes, raconte Roma. Et nous avons perdu un peu de temps sur une crevaison dans la deuxième partie de spéciale. Mais cela fait partie de la course, c’est la bagarre, c’est le sport." La victoire n'est pas encore jouée. A trois jours de Valparaiso, le pilote Mini n'est pas en tête du rallye mais il est dans le sillage du leader Nani Roma. Quand "Peter" tient sa proie, il ne la lâche plus. "Ce n’est pas fini, on savait que cette semaine ce serait difficile… et demain ce sera encore une autre spéciale", assure Roma.

Peterhansel en chasse, Al-Attiyah sur le podium

Nasser Al-Attiyah n'a lui pas eu besoin de mettre la pression à Giniel de Villiers. Vainqueur du jour, il a profité de la supériorité de sa Mini sur le Toyota sud-africain pour grimper sur la 3e place du podium. « Nous n’avons plus qu’une seule voie à suivre : l’attaque, a indiqué Al-Attiyah. Maintenant, il nous reste trois jours de course, et nous sommes plutôt contents. C’était une étape de plaisir, avec Stéphane nous avons roulé très vite, en restant plus ou moins ensemble toute la journée. J’ai essayé de gagner aujourd’hui, aussi parce que l’écart entre Terranova et moi était réduit, il y avait quelque chose à jouer. De toute façon, il y a encore du challenge pour moi sur cette course, ce n’est pas terminé. »

Sainz, c'est fini

En revanche, elle l'est belle et bien pour Carlos Sainz qui n'ambitionnait plus la victoire avec sa 8e place ce matin du classement général. Déja victime d'un crash mardi, le Matador a remis ça dans cette étape et cette fois il n'a pas fait les choses à moitié en détruisant son buggy SMG. Parti à la faute lors de la neutralisation entre les deux parties de l'étape, son buggy n'est pas reparti, et l'ancien vainqueur de l'épreuve a dû abandonner. Légèrement touché à une jambe, il ne s'en sort pas si mal...

Vidéo: La réaction de Stéphane Peterhansel

Vidéo: Le résumé de la 10e étape auto

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze