Al-Attiyah – Peterhansel
Stéphane Peterhansel et Nasser Al-Attiyah ensemble chez Mini | FRANCK FIFE / AFP

Al-Attiyah-Peterhansel, duo de choc

Publié le , modifié le

Si la liste des engagés auto du Dakar 2014 manquait de piquant, l'annonce tardive du passage de Nasser Al-Attiyah chez Mini fait déjà des étincelles.

Tout le monde se souvient du duel bouillant entre Nasser Al-Attiyah et Carlos Sainz lors de la domination des Volkswagen (2010 et 2011). Le Qatari et l'Espagnol s'étaient battus comme des chiffonniers au risque de faire perdre la course aux Touareg allemands. Chez X-Raid, ça ne risque pas d'arriver car l'équipe engage onze Mini sur ce Dakar. Sven Quandt a de la marge même si toutes les Mini n'auront pas le statut de voiture officielle. Leader incontesté du team X-Raid avec ses onze victoires au compteur (6 en motos et 5 en autos), Stéphane Peterhansel voit lui en Al-Attiyah un sérieux rival dans sa bergerie. "Que Nasser soit sur un buggy ou avec X-Raid, il est toujours dangereux, assure-t-il. Là il aura les mêmes armes que nous. Mais il vaut mieux l'avoir avec nous que contre nous." Un coup qu'il n'avait pas vu venir. Que personne n'avait vu venir, surtout après les premières photos du buggy de Nasser Al-Attiyah en octobre. "C'est une surprise car on ne l'a su que hier, reprend Peterhansel. Pour Nani Roma et moi-même, on reste concentré sur notre course. On va faire le maximum pour faire gagner l'équipe en sachant qu'il n'y a pas que Nasser car Carlos Sainz sera là avec un buggy rapide. Il y a aussi De Villiers qui a progressé ces trois dernières années."

Avec une Mini pour gagner

Nasser Al-Attiyah sur Mini, ce n'était pas improbable, c'était juste inimaginable il y a encore une semaine. Pourquoi un tel revirement ? Ça tient en deux points. La faible avancée de son projet buggy malgré des belles promesses en janvier dernier et la fuite de Red Bull. Sponsor principal de son équipe, la boisson énergisante a préféré retirer ses billes et suivre Carlos Sainz chez SMG. Une manne financière que le Qatar ne pouvait pas combler malgré l'aura de son plus grand sportif. "L'histoire ? J'ai le Qatar sur mon cœur et X-Raid de l'autre côté de ma chemise, a expliqué Al-Attiyah en marge de la présentation du Dakar 2014. Oui je vais piloter une Mini pour le prochain Dakar. Nous avons pris cette décision le week-end dernier. Mon projet de buggy est lui stoppé pour le moment." Au volant d'une voiture redoutable, Al-Attiyah a retrouvé son ambition et compte bien donner du fil à retordre à Peterhansel. "Nous avons la bonne voiture, celle qui a gagné les deux dernières éditions et qui peut rééditer cette performance une année supplémentaire. Bien entendu, on vise la victoire. Je vais essayer de saisir ma chance."

Vidéo: Mini en force au Dakar

Voir la video