40e édition Dakar / 2009 : Matador Maté

La dernière ligne droite est engagée dans cette première édition sud-américaine du Dakar. Carlos Sainz, qui a déjà remporté 9 spéciales sur ses deux premières participations en Afrique, n’aura réellement mené à bien sa reconversion au rallye raid qu’avec une victoire finale sur la plus belle des courses. Au volant d’une Volkswagen qui a gagné la bataille technologique avec Mitsubishi, le pilote espagnol domine le classement général devant deux de ses coéquipiers et les grandes étapes de dunes dans le désert d’Atacama sont derrière lui. Mais à trois jours de l’arrivée, sur une erreur d’interprétation du road-book, le Matador engouffre son Touareg dans un rio. Son copilote Michel Périn étant blessé, l’équipage est contraint à l’abandon. Au final, c’est Giniel De Villiers qui profite de l’aubaine et devient le premier à s’imposer à Buenos Aires.

Publié le , modifié le