Al-Attiyah
Al-Attiyah au volant de sa Mini | AFP

1h de pénalité pour plusieurs pilotes

Publié le , modifié le

De nombreux concurrents du Dakar -et non des moindres- ont été pénalisés d'une heure pour avoir raté un point de passage obligatoire lors de la cinquième étape. Al-Attiyah se retrouve désormais cinquième du général, ce qui change évidemment la donne pour la victoire finale. Les pilotes concernés ont depuis déposé une réclamation.

C'est un gros coup dur notamment pour Nasser Al-Attiyah qui pointait en deuxième position du classement général à 26 minutes du leader Nani Roma, et qui se retrouve à présent cinquième, derrière Orlando Terranova, Stéphane Peterhansel et Giniel De Villiers.

La mine déconfite de Nasser Al-Attiyah à l'arrivée de cette étape en disait long sur la situation. "C'était une spéciale vraiment compliquée du point de vue de la navigation, mais que peut-on faire? On a perdu beaucoup de temps à chercher un way point qu'on a pas trouvé. C'est comme ça! Maintenant nous sommes ici, il reste 8 jours de course devant nous, et on va faire de notre mieux, attaquer au maximum, et on verra", avait expliqué le Qatari, se doutant bien qu'une pénalité d'une heure était en question.

Chabot également sanctionné

S'il est sûrement le plus affecté compte tenu de son classement, Al-Attiyah n'est toutefois pas le seul à avoir longtemps cherché ce fameux "way point". ASO a en effet pu remarquer en vérifiant les données GPS des concurrents, que de nombreux autres pilotes avaient raté le point de passage, à l'instar du Français Ronan Chabot ou de l'Argentin Federico Villagra.

C'est aussi le cas de Robby Gordon qui avait pourtant réalisé le troisième temps en sortie de piste. "Il nous manque un way point dans la 1ère spéciale, comme pour Sainz et Al Attiyah", avait ainsi déjà noté l'Américain. "Cela nous met dans une mauvaise situation, mais moi c'était déjà le cas!", avait relativisé Gordon.

Sainz cumule

Egalement incapable de trouver ce point de passage, Carlos Sainz a cumulé les pépins lors de cette cinquième étape. "C'était une journée vraiment compliquée. D'abord on a cherché un way point, on ne le trouvait pas et on cherchait, on cherchait. On ne devait pas être très loin. Puis d'un coup le buggy s'est bloqué", a expliqué l'Espagnol, précisant qu'il s'agissait d'un problème électrique. 

Romain Bonte