Wiggins bradley Christophe Kern Cadel Evans
Bradley Wiggins devant Christophe Kern et Cadel Evans | AFP

Wiggins a tenu bon

Publié le , modifié le

Le Britannique Bradley Wiggins a remporté le Critérium du Dauphiné 2011 à l'issue de la septième étape disputée entre Pontcharra et La Toussuire. Déjà vainqueur d'étape la veille, l'Espagnol Joaquin Rodriguez s'est une deuxième fois imposé à l'issue d'un parcours qui escaladait le Glandon, un col hors catégorie régulièrement franchi sur le Tour de France, avant la montée finale vers La Toussuire (14,8 km à 5,8 %).

Wiggins qui possédait 1min 26 sec d'avance sur Cadel Evans au classement général a une fois encore résisté malgré un final relativement compliqué et l'écart est resté le même au terme de cette dernière étape. Au général, le Kazakh Alexandre Vinokourov, prend la troisième place à 1 min 49  sec. Le coureur du Team Sky est le premier Britannique à remporter la course depuis Brian Robinson il y a 50 ans. Cette dernière étape a été marquée par de nombreuses attaques, dont la dernière, placée à 600 mètres de l'arrivée, a fait l'affaire de Joaquim Rodriguez. Le coureur de la Katusha a ainsi devancé de huit secondes le Français Thibaut Pinot (FDJ) et le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank) deux des principaux acteurs de cette étape.

A 21 ans, Pinot a grimpé en tête le Glandon puis les derniers kilomètres de  la Croix-de-Fer avant d'être rejoint et dépassé par le champion de France  Thomas Voeckler dans la descente. Celui-ci a abordé l'ascenson finale, longue d'une quinzaine de kilomètres,  avec moins d'une minute d'avance sur Gesink en avant-garde du premier peloton.  Il a été rejoint dans la montée par le Néerlandais et par Pinot, puis par le  Danois Chris Sörensen avant un regroupement à l'approche des trois derniers  kilomètres. Triple champion olympique sur piste, Wiggins a décroché au Dauphiné son plus important succès sur la route. Le Londonien a pris en 2009 la quatrième  place du Tour de France.

Bradley Wiggins (GBR/Sky),  vainqueur final: "C'est la victoire dont je suis le plus fier. Inscrire son nom  à un palmarès comme celui du Dauphiné... il n'y a qu'à voir les noms ! Cette  semaine, j'ai confirmé mon potentiel dans les courses par étapes. Le Tour est  mon objectif depuis le début de l'année, il le reste. Mais on a fait un bon  truc cette semaine. Je peux grimper avec les meilleurs et même défendre le  maillot dans de vraies étapes de montagne. L'expérience d'être en jaune dans un  col tel que le Glandon me sera utile. C'est super ! L'an dernier, je m'étais  trop axé sur le Tour. Cette année, je me suis concentré dès Paris-Nice sur le  plaisir de faire du vélo. Les adversaires ? Les coureurs viennent sur le  Dauphiné avec des intentions différentes. C'est clair que Gesink se prépare  pour le Tour (sourire). Il savait peut-être qu'il n'était pas à mon niveau pour  le contre-la-montre...".

Joaquin Rodriguez (ESP/Katusha), vainqueur de l'étape: "J'avais annoncé que si je pouvais, je ferai encore tout pour gagner. J'ai essayé de partir dans le Glandon, j'ai vu que Gesink était très fort. Par chance, les favoris ont roulé et il y a eu un regroupement, ce qui m'était le plus favorable pour le final. Je connaissais le final pour l'avoir reconnu au moment du prologue. J'avais vu qu'il n'y avait pas beaucoup de possibilités pour attaquer, deux seulement. J'ai démarré une première fois, ça n'a pas marché, j'ai de nouveau tenté. Je vais prendre maintenant des vacances. Je suis sur la brèche depuis le Tour du Pays Basque. C'est dur de maintenir le niveau, physiquement et mentalement. Dans la seconde partie de la saison, j'aurai la Clasica San Sebastian, la Vuelta, Paris-Tours et le Tour de Lombardie. Mon favori pour le Tour ? D'après ce que j'en sais, il est plus dur que l'an dernier. On va revoir des hommes comme Evans, Vinokourov, Gesink, Van den Broeck. Mais, pour moi, Contador et (Andy) Schleck sont au-dessus. Et si Contador a la même forme que sur le Giro, il a de grandes chances."

Thibaut Pinot (FRA/FDJ), 2e de l'étape: "J'ai vécu une super journée. J'avais eu une fringale hier (samedi) et j'étais déçu. J'ai voulu partir dans une échappée mais l'équipe Katusha n'a pas laissé beaucoup d'écart. J'ai pensé pouvoir aller tout seul jusqu'à l'arrivée en partant dans le Glandon mais il restait encore pas mal de bornes. Et les cadors (du classement général) ont roulé très tôt. Voeckler m'a rejoint dans la descente, je n'ai pas pu le suivre. Je ne suis pas un super descendeur et lui, c'est un kamikaze. Je suis un grimpeur mais je travaille aussi les contre-la-montre. Le Tour de France ? j'en rêve mais je ne pense pas que je le courrai cette année, je suis encore jeune."

       Classement général final:
       1. Bradley Wiggins (GBR/SKY)                                 26h40:51.
       2. Cadel Evans (AUS/BMC)                                    à    1:26.
       3. Alexandre Vinokourov (KAZ/AST)                                1:49.
       4. Jürgen Van den Broeck (BEL/OLO)                               2:10.
       5. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT)                                   2:51.
       6. Christophe Kern (FRA/EUC)                                     3:05.
       7. Jean Christophe Péraud (FRA/ALM)                              3:30.
       8. Kanstantsin Siutsou (BLR/HTC)                                 4:14.
       9. Janez Brajkovic (SLO/RSH)                                     4:22.
       10. Thomas Voeckler (FRA/EUC)                                     4:31.
       11. Chris Anker Sörensen (DEN/SAX)                                5:01.
       12. David Moncoutié (FRA/COF)                                     6:40.
       13. Jérome Coppel (FRA/SAU)                                       7:13.
       14. Rob Ruygh (NED/VAC)                                           9:02.
       15. Andrey Zeits (KAZ/AST)                                       11:42.
       16. Thibaut Pinot (FRA/FDJ)                                      12:54.
       17. Samuel Sanchez (ESP/EUS)                                     12:57.
       18. Pierre Rolland (FRA/EUC)                                     13:08.
       19. Bruno Pires (POR/LEO)                                        13:53.
       20. Robert Gesink (NED/RAB)                                      16:17.
...

Romain Bonte