Bradley Wiggins
Bradley Wiggins (Sky) | LUK BENIES / AFP

Wiggins complètement noyé

Publié le , modifié le

On s'en doutait mais c'est officiel, Bradley Wiggins a perdu le Tour d'Italie, son principal objectif de l'année. Le Britannique, qui a avoué souffrir d'une infection pulmonaire, a complètement sombré jeudi sur la 12e étape entre Longarone et Trévise. Lâché par le peloton et parfois abandonné par son équipe Sky, Wiggins a terminé à 3'35" du vainqueur du jour Mark Cavendish. A notre la belle 2e place de Nacer Bouhanni (FDJ). Vincenzo Nibali (Astana) conserve le maillot rose.

"Je ne me sens pas très bien en ce moment", avait déclaré le vainqueur du Tour de France Bradley Wiggins. "J'ai eu 24 heures plutôt compliquées. J'ai une infection pulmonaire. J'espère que dans quelques jours je serai bien. Heureusement, dans ces étapes, il y a moins de luttes et on peut se cacher un peu." Quand le peloton a accéléré dans le final de l'étape, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, Wiggins n'a plus été en mesure de rester au chaud dans les roues. Irrémédiablement décroché, le Britannique a vu tous ses rivaux s'envoler vers une lutte à laquelle il ne participera plus. Hors de forme, Wiggo a largement dépassé le cadre de l'inquiétude.

Uran nouveau leader pour la Sky

"Depuis sa fracture de la clavicule (dans le Tour 2011), je ne me souviens pas que Bradley ait été malade", a déclaré Dave Brailsford, manager de la Sky, "Nous avons eu beaucoup de choses négatives, mais nous sommes toujours en bonne position dans la course. Nous avons une équipe très forte, très motivée, qui va continuer à courir pour Rigoberto" afin que l'équipe ne perde pas son objectif", a ajouté le responsable de la formation britannique.

La centième victoire de Cavendish

L'échappée du jour, composée du Russe Maxim Belkov, de l'Italien Fabio Felline, du Néerlandais Maurits Lammertink et du Belge Bert de Backer, rejoints ensuite par l'Italien Marco Marcato, a pris forme dès le 9e kilomètre. Fait notable, les cinq coureurs ont glissé au même endroit (Km 26), dans une descente transformée en patinoire. Quatre ont chuté et De Backer a fait un tout-droit. Mais tous ont pu repartir sans attendre. Les échappés ont été rejoints dans les tout derniers hectomètres après une course-poursuite indécise menée par le premier peloton. 

Au sprint, Cavendish a devancé le champion de France Nacer Bouhanni, qui a été gêné par un autre coureur, et le Slovène Luka Mezgec. Cavendish a signé son troisième succès depuis le départ après ceux de Naples (1re étape) et Margherita di Savoia (6e étape), son treizième dans le Giro en cinq participations. "L'équipe a abattu un travail incroyable, encore une fois. Le temps était épouvantable. Ce n'était pas évident de faire le sprint mais on l'a fait. Je ne me souvenais même pas que c'était ma centième victoire. C'est très spécial alors...", a expliqué Cavendish.

 

Classement de la 12e étape

1. Mark Cavendish (GBR/SKY), les 134 km en 3 h 01:47 (moyenne: 42,578 km/h)
2. Nacer Bouhanni (FRA/FDJ) m.t.
3. Luka Mezgec (SLO/ARG) m.t.
4. Giacomo Nizzolo (ITA/RSH) m.t.
5. Brett Lancaster (AUS/ORI) m.t.
6. Manuel Belletti (ITA/ALM) m.t.
7. Roberto Ferrari (ITA/LAM) m.t.
8. Sacha Modolo (ITA/BAR) m.t.
9. Ioannis Tamouridis (GRE/EUS) m.t.
10. Francisco Ventoso (ESP/MOV) m.t.
...
39. Vincenzo Nibali (ITA/AST) m.t.
40. Cadel Evans (AUS/BMC) m.t.
42. Michele Scarponi (ITA/LAM) m.t.
53. Rigoberto Uran (COL/SKY) m.t.

Classement général:

1. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 46h28:14.
2. Cadel Evans (AUS/BMC) à 0:41.
3. Rigoberto Uran (COL/SKY) 2:04.
4. Robert Gesink (NED/BLA) 2:12.
5. Michele Scarponi (ITA/LAM) 2:13.
6. Mauro Santambrogio (ITA/FAR) 2:55.
7. Przemyslaw Niemec (POL/LAM) 3:35.
8. Benat Intxausti (ESP/MOV) 4:05.
9. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 4:17.
10. Rafal Majka (POL/SAX) 4:21.
11. Sergio Henao (COL/SKY) 5:06.
12. Tanel Kangert (EST/AST) 5:08.
13. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 5:22.
14. Carlos Betancour (COL/ALM) 5:26.
15. Robert Kiserlovski (CRO/RSH) 5:57.
16. Yury Trofimov (RUS/KAT) 6:08.
17. Franco Pellizotti (ITA/AND) 6:55.
18. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 7:46.
19. Rafael Valls (ESP/VAC) 8:41.
20. Damiano Caruso (ITA/CAN) 8:43.