Lieuwe Westra
Lieuwe Westra | AFP - HARRY HOW

Westra premier leader en Californie

Publié le , modifié le

Le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) a endossé le maillot jaune de leader du Tour de Californie cycliste après son succès dimanche dans la 1re étape, tracée autour d'Escondido (165 km). Le champion des Pays-Bas du contre-la-montre a devancé sur le podium l'Espagnol Francisco Mancebo, son compagnon d'échappée dans les derniers kilomètres, et le Slovaque Peter Sagan, qui a gagné le sprint du peloton, composé de seulement une cinquantaine de coureurs après des cassures.

Westra a attaqué dans les cinq derniers kilomètres alors que le peloton  finissait d'avaler des échappés de la première heure. Mancebo, qui court pour  la modeste équipe américain 5-hour-Energy-Kenda, a rapidement suivi et les deux  hommes sont passés sous la flamme rouge ensemble, avec une avance suffisante  sur un peloton mené par l'équipe BMC pour se disputer la victoire. A ce jeu, Westra n'a eu aucun mal à déposer l'Espagnol, qui n'avait pas les  armes pour rivaliser dans la longue dernière ligne droite. "Je n'étais pas très bien dans la dernière ascension (à une trentaine de  kilomètres de l'arrivée) mais comme j'ai vu que ça ne bougeait pas beaucoup,  j'ai tenté ma chance, c'était parfait, a dit Westra. Dans le final, j'ai  attendu que Mancebo fasse quelque chose et j'ai contré. Cette victoire et ce  maillot jaune sont très bons pour moi et pour l'équipe."

Cette étape d'ouverture a été courue par une très forte chaleur et le  thermomètre pourrait atteindre les 40 degrés lundi à Palm Springs, dans le  désert californien, à l'heure de l'arrivée de la 2e étape. Le peloton s'est scindé dans la dernière trentaine de kilomètres, sous  l'effet des fortes chaleurs et des trois ascensions successives, avec Sagan  parmi les décrochés. Son équipe Cannondale l'a ramené et il a pu montrer ses  bonnes dispositions dans le final mais le champion du monde Philippe Gilbert  (BMC) a perdu neuf minutes dans l'affaire. Le Belge a franchi la ligne en même  temps que le chef de file français d'Omega-Pharma, Sylvain Chavanel.

AFP