portrait Lance Armstrong RadioShack Tour du Luxembourg 06 2010
Lance Armstrong | AFP - Pascal Pavani

Washington veut de l'aide de la France sur Armstrong

Publié le , modifié le

Il avait mis un terme à sa carrière internationale cet été, après un dernier Tour de France. Mais la justice américaine rattrape déjà Lance Armstrong pour des suspicions de dopage lors de ses sept victoires sur la Grande boucle. Suite aux accusations de Floyd Landis, ancien coéquipier d'Armstrong et vainqueur déchu de l'édition 2006, le gouvernement fédéral des Etats-Unis a requis officiellement la coopération française dans l'enquête.

Le gouvernement américain a demandé à la justice française de coopérer dans l'enquête sur les accusations de Floyd Landis mettant en cause le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong pour dopage, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. "Il y a quelques jours, le gouvernement fédéral des Etats-Unis a requis officiellement la coopération française dans l'enquête", a déclaré cette source ayant requis l'anonymat. De même source, on a ajouté qu'une rencontre avait eu lieu en France entre Jeff Novitzky, l'enquêteur spécial de l'autorité sanitaire américaine (Food and Drugs Administration, FDA), le procureur fédéral Doug Miller, le chef de l'Agence américaine antidopage Travis Tygart et les autorités françaises de lutte antidopage. Les trois Américains se sont aussi entretenus avec des agents d'Interpol à Lyon.
Lance Armstrong, qui a participé cette année, lors du Tour de France, à sa dernière course majeure en Europe, n'a jamais été contrôlé positif et a même été blanchi par un groupe d'enquêteurs indépendants. Le président de l'Agence mondiale antidopage, Dick Pound, s'est toutefois interrogé sur l'impartialité de l'enquête. L'ancien président de l'Agence française antidopage, Pierre Bordry, qui a démissionné en septembre dernier, avait déclaré qu'il aurait remis des échantillons prélevés sur Lance Armstrong si Novitzky et la FDA lui en avaient fait la demande officielle. L'ex-coéquipier d'Armstrong Floyd Landis, déchu de son titre sur le Tour de France 2006, a affirmé en mai dernier que le champion texan se dopait. Landis a lui-même été condamné à deux ans de suspension après avoir été contrôlé positif à la testostérone pendant le Tour 2006.

AFP