Le sprinteur italien Elia Viviani (Quick-Step)
Le sprinteur italien Elia Viviani (Quick-Step) | AFP - Daniel Bockwoldt / DPA

Vuelta : Viviani double la mise

Publié le , modifié le

Elia Viviani (Quick Step) a remporté au sprint la 10e étape du Tour d'Espagne en devançant Peter Sagan (Bora). Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo), complète le podium. Il s'agit de la 2e victoire d'étape sur cette Vuelta pour le sprinteur italien. Pas de changement au classement général, où Yates devance toujours Valverde.

Elia Viviani est bien le meilleur sprinteur de ce Tour d'Espagne. N'en déplaise à Peter Sagan, toujours bredouille, ou autre Nacer Bouhanni (13e). La manière dont la flèche de la Quick Step a réglé ses opposants entre Salamenque et Fermoselle (177 km) ne souffre d'aucune contestation. Promise aux sprinteurs, cette 10e étape est donc tombée dans l'escarcelle du plus véloce d'entre eux, déjà vainqueur de la 3e. 

Amené dans un fauteuil 

C'est la 17e victoire cette saison pour le sprinteur italien, qui semble, sur le papier, l'homme le plus rapide de ce Tour d'Espagne... D'autant qu'il a été lancé dans un fauteuil par un collectif bien huilé. "C'est l'un des lancements les plus parfaits de notre part cette année, mes gars ont fait du bon boulot", a savouré le champion d'Italie, passé à travers sur deux sprints ces derniers jours. "Nous arrivions avec un peu plus de pression. Quand on est le plus rapide, on ne veut pas perdre une course."

Mercredi, pour la 11e étape, le peloton s'invite sur les routes accidentées de Galice pour un parcours casse-pattes de 207,8 km comportant 4 ascensions répertoriées. Une journée pour puncheurs qui pourrait sourire au maillot rouge Simon Yates, qui s'était imposé à Luintra lors de la 6e étape de la Vuelta 2016 et a conservé, en dépit d'une crevaison, une seconde d'avance au général sur l'Espagnol Alejandro Valverde.
 

France tv sport francetvsport