Alejandro Valverde lors de sa victoire sur la 7e étape.
Alejandro Valverde lors de sa victoire sur la 7e étape. | Laurent Lairys / DPPI

Vuelta : Valverde mate les favoris et remporte la 7e étape

Publié le , modifié le

Alejandro Valverde (Movistar) a remporté la 7e étape de la Vuelta au sommet de l'Alto Mas de la Costa vendredi, devant Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Miguel Angel Lopez (Astana) et Nairo Quintana (Movistar). A 39 ans, c'est sa quatorzième victoire sur le Tour d'Espagne. Troisième dans la roue du Murcian, Lopez reprend le maillot rouge à la faveur de la journée sans de Dylan Teuns.

Il est inoxydable. A 39 ans, Alejandro Valverde (Movistar) a remporté vendredi sa quatorzième victoire d'étape sur la Vuelta en s'imposant en haut de l'Alto Mas de la Costa après 183 kilomètres de course à un rythme très soutenu. Le Murcian a réglé au sprint Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Miguel Angel Lopez (Astana) et Nairo Quintana (Movistar). 

Les quatre hommes se sont échappés dans l'ascension finale (4,1 km à 12,3 % avec des passages à 25 %) pour ne plus jamais être rejoints par un groupe de favoris compact mais qui a explosé à l'entrée de la dernière bosse.

Gilbert et Henao trop justes

Sous l'impulsion de Movistar puis d'Astana, le groupe de favoris a avalé au pied de la dernière montée Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick-Step) et Sergio Henao (UAE Emirates), derniers rescapés d'une échappée d'une dizaine de coureurs qui s'est disloquée au fur et à mesure.

Dans l'Alto Mas de Costa , c'est Quintana, vainqueur de la 2e étape, qui a allumé la première mèche, suivi par Valverde, Roglic et Lopez. Éparpillés derrière sur la route rocailleuse, les outsiders ont alors tenté de limiter le débours face au quatuor.

Quintana a ensuite continué à placer plusieurs banderilles, mais impossible de décramponner ses trois adversaires avant les derniers hectomètres. Valverde, avec toute son expérience, a attendu les derniers mètres pour produire son effort. Dans une configuration d'arrivée dont il raffole, il a contrôlé ses adversaires avant de gicler pour remporter sa quatorzième victoire sur le Tour d'Espagne, seize ans après la première en 2003.

Dylan Teuns cède son maillot à Lopez

A 25 kilomètres de l'arrivée, c'est le maillot rouge en personne Dylan Teuns (Bahrain-Merida) qui a craqué sur les premières rampes du Puerto del Salto del Caballo, rapidement distancé par un peloton mené par une Movistar implacable. Le Belge, en rouge grâce à sa deuxième place jeudi, a subi le contrecoup de sa prise de pouvoir et rétrograde au 18e rang. 

Premier Français, Pierre Latour (AG2R La Mondiale) a souffert et termine 17e à 2'03, juste devant Nicolas Edet (Cofidis). Au classement général, Miguel Angel Lopez reprend le maillot rouge de leader à Teuns devant Roglic (6''), Valverde (16'') et Quintana (27''). Cinquième de l'étape, Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) remonte dans le top 5. Latour gagne une place (11e à deux minutes du top 5), Nicolas Edet est 16e.