Sepp Kuss Jumbo Visma Vuelta 2019
Sepp Kuss (Jumbo-Visma) | AFP

Vuelta : Sepp Kuss remporte la 15e étape, Primoz Roglic conforte son maillot rouge

Publié le , modifié le

L'Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma) a remporté la 15e étape de la Vuelta entre Tineo et le Santuario del Acebo. Primoz Roglic, leader de la formation néerlandaise, a conforté sa première place au classement général.

La Jumbo-Visma fait coup double ! La formation néerlandaise a remporté la 15e étape de la Vuelta grâce à Sepp Kuss, vainqueur en solitaire à Acebo. Elle a également consolidé le maillot rouge de Primoz Roglic, qui a facilement dominé les autres favoris dans l'ultime ascension de la journée. Kuss, vainqueur du Tour de l'Utah l'an dernier, remporte sa première victoire sur un Grand Tour, pour sa troisième participation. Il a devancé Ruben Guerreiro (Katusha-Alpecin) et Tao Geoghegan Hart (Ineos).

Soler à la manoeuvre 

La journée a démarré, comme souvent, par plusieurs tentatives d'échappées. Une première s'est formée avec succès sous l'impulsion de Vasil Kiryienka (Ineos), mais le départ plus tardif de Marc Soler (Movistar) a vraiment lancé la course. Parti à 127 kilomètres de l'arrivée, l'Espagnol a emporté une quinzaine de coureurs dans son sillage, dont Ben O'Connor (Dimension Data), Lawson Craddock (Education First) ou encore Geoghegan Hart. Nouvel éclat à 49 kilomètres de l'arrivée, avec le départ de Sergio Samitier (Euskadi-Murias), rapidement suivi par O'Connor et Dani Navarro (Katusha-Alpecin).

Kuss, le départ au bon moment

La désorganisation du groupe Soler a permis aux trois hommes d'espérer la victoire d'étape, mais l'approche du col de l'Acebo leur a finalement été fatale. Samitier a résisté un peu plus longtemps que ses compagnons, avant d'être repris par Kiryienka à 11 kilomètres de la ligne. Ce nouveau duo a repris un peu de marge, jusqu'à une quarantaine de secondes. Samitier a tenté une dernière attaque solitaire, mais a été rattrapé et déposé par Sepp Kuss, sorti à sa poursuite. Guerreiro et Geoghegan Hart ont tenté de revenir sur l'Américain mais l'écart était déjà décisif.

Roglic, toujours le plus fort

Les favoris sont eux restés sages jusqu'à l'ultime ascension vers Acebo. Jakob Fuglsang (Astana) a lancé le mouvement pour déstabiliser Roglic, sans succès. Valverde a lui eu plus de tranchant, mais le champion du monde pour encore quelques semaines n'a pas pu décrocher le Slovène. Alors que les deux hommes filaient, Nairo Quintana a lui craqué en queue de peloton et cède au final plus d'une minute. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et Miguel Angel Lopez ont eu lâché plus d'une trentaine de secondes sur le leader. Roglic compte 2 minutes et 25 secondes d'avance sur son premier poursuivant, Valverde, et 3 minutes et 42 secondes sur Pogacar, 3e du général.