Higuita

Vuelta : Numéro de Sergio Higuita, Nairo Quintana et Tadej Pogacar perdent du terrain

Publié le , modifié le

Au terme d'une 18e étape parsemée de 4 cols de 1re catégorie, le jeune Sergio Higuita a su résister aux hommes forts du classement général pour remporter la première grande victoire de sa jeune carrière. Au général, Miguel Angel Lopez aura tout tenté pour reprendre du temps et remonte à la 4e place du général. Tadej Pogacar et Nairo Quintana sont les battus du jour.

Sur une étape qui ressemblait très fortement au parcours de la spectaculaire 20e étape du Tour d'Espagne 2015, Sergio Higuita a été impressionnant pour s'offrir la première victoire professionnelle de sa jeune carrière. 

Lopez au courage

Comme en 2015, les coureurs ont emprunté le Puerto de Navacerrada pour commencer puis le Puerto de la Morcuera par ses deux versants et enfin le Puerto de Cotos. Il y a 4 ans, Astana avait renversé la course et son leader Tom Dumoulin pour mener Fabio Aru à la victoire. Rafal Majka en avait également profité pour monter sur le podium final. Et comme en 2015, Astana a tout tenté pour renverser la course.

A un peu plus de 60 kilomètres de l'arrivée, dans la 2e ascension du Puerto de la Morcuera, la formation kazakhe a mis en route. Et comme en 2015, cette accélération a entraîné un écrémage dans le peloton et isoler certains leaders. James Knox (Deceuninck-Step), Wilco Kelderman (Team Sunweb) respectivement 8e et 6e au classement général ont notamment perdu pied. Après un dernier gros relais, Miguel Angel Lopez (Astana) en quête d'un grand coup, a placé une belle attaque pour retrouver des couleurs au général. 

Bonne opération pour Bouchard

Une accélération fatale à l'échappée du jour composée notamment de Sergio Higuita (EF Education First) Oscar Rodriguez (Euskadi Murias), Wout Poels (Ineos) et du meilleur grimpeur de cette Vuelta, Geoffrey Bouchard. Des hommes de tête qui comptaient près de 5 minutes d'avance sur le groupe maillot rouge au pied de l'avant dernière ascension et qui ont basculé avec seulement 1'30" au sommet. Bonne opération pour Bouchard. Le Français d'AG2R La Mondiale en a profité pour conforter sa tunique de meilleur grimpeur. Il compte désormais 32 points d'avance sur Angel Madrazo. Mais à 37 kilomètres de l'arrivée, regroupement général. Un coup d'épée dans l'eau pour Lopez qui aura eu le courage d'essayer de loin, une première fois.

Higuita en costaud

Ce regroupement a finalement profité au surprenant Sergio Higuita. Piégé lors des bordures jeudi alors qu'il était 12e au général, le jeune colombien qui vient de souffler ses 22 bougies, a une nouvelle fois montré l'étendu de son talent. Après avoir faussé compagnie à ses compagnons d'échappée dans l'avant dernière descente de la journée, Higuita a fait le forcing dans le Puerto de Cotos. Le petit grimpeur colombien a su résister au groupe maillot rouge pour remporter sa première victoire en professionnel à Becerril de la Sierra, qui plus est, en World Tour quelques mois après avoir signé chez EF Education First. Fort, très fort. Higuita fait partie de cette génération que l'on dit précoce, il l'a confirmé aujourd'hui. Une victoire qui peut redonner le sourire à sa formation, orpheline de son leader Rigoberto Uran suite à une sévère chute sur la 6e étape. 

Quintana et Pogacar en retraits

C'est également dans la dernière ascension que Lopez a de nouveau tenté et sa persévérance a payé. Quintana et Pogacar, décrochés, en ont fait les frais et perdu du temps au général. A l'arrivée, ils condèdent 1'01" au groupe maillot rouge. Le jeune Slovène a montré ses premiers signes de faiblesse. Il perd son maillot blanc et sa 4e place au profit de Lopez qui pourra au moins se contenter de la tunique du meilleur jeune. Après son impressionnante course jeudi, Quintana laisse, lui, sa 2e place à son coéquipier Alejandro Valverde.