Nairo Quintana lunettes
Nairo Quintana (Movistar) | JAIME REINA / AFP

Vuelta : Lagutin se joue des Français, Quintana se pare de rouge

Publié le , modifié le

Changement de leader sur le Tour d'Espagne à l'issue de la 8e étape. Dans les pentes difficiles de la Camperona, Nairo Quintana s'est fait la belle au nez et à la barbe de Christoher Froome et Alberto Contador. Le Colombien a grappillé de précieuses secondes sur ses rivaux et repris le maillot rouge à Atapuma. L'étape a elle été remportée par le Russe Sergey Lagutin (Katusha) qui, après avoir été emmené par les Français Axel Domont et Perrig Quéméneur, les a "flingués" dans les derniers hectomètres.

La Camperona a tenu toutes ses promesses. Ce col final de 8,5 km avec des passages à 25% à mi-parcours et un avant-dernier kilomètre terrible était un terrain de jeu idéal pour faire un premier break sur cette Vuelta. L'occasion a été saisie par Nairo Quintana dont les jambes répondaient mieux que sur le dernier Tour de France. A l'opposé de celles de Froome qui ont coincé dans le final. Virevoltant, le Colombien est parti seul à deux kilomètres de l'arrivée et personne n'a pu prendre sa roue.

Le ménage a été fait. Enfin presque. Malgré sa chute vendredi et ses nombreux bobos et pansements sur le corps, Alberto Contador n'a pas pris la poussière comme annoncé. Le "Pistolero" s'est accroché et, après un coup d'arrêt sur l'accélération des cadors, a terminé devant les Froome et Valverde. Quintana occupe désormais la tête du classement général avec 19 secondes d'avance sur son coéquipier Alejandro Valverde et 27 sur Froome. L'objectif principal de la journée était de pouvoir prendre quelques secondes à ces adversaires", a commenté Quintana au micro de la chaîne espagnole Teledeporte. "Cela me donne confiance de savoir qu'aujourd'hui j'ai été un peu au-dessus d'eux."

Darwin Atapuma a rendu le maillot rouge de leader après une ultime ascension difficile. Son équipe (BMC) avait travaillé toute la journée pour assurer le tempo derrière une échappée fleuve de 11 coureurs. Le Colombien Restrepo avait lancé la première banderille des Katusha dans la Camperona. En obligeant les Français Axel Domont (AG2R-La Mondiale) et Perrig Quéméneur (Direct Energie) à rouler fort pour revenir, l'équipe russe faisait le jeu de sa deuxième carte maîtresse, Sergey Lagutin. Le Russe s'est calé dans la roue de Domont et a placé son attaque décisive dans le dernier kilomètre. 

Xavier Richard @littletwitman