Vuelta : Hugh Carthy s'impose au sommet du mythique Angliru, Carapaz maillot rouge

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
Carthy Hugh
Hugh Carthy, désormais 3e du général, s'est imposé au sommet du mythique Angliru | MIGUEL RIOPA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Hugh Carthy s’est imposé au sommet du mythique Angliru lors de la 12e étape de la Vuelta, débutée à Pola de Laviana, et va conclure la deuxième semaine de course sur le podium (3e). Après avoir franchi quatre des cinq difficultés du jour en tête, Guillaume Martin a conforté son maillot de meilleur grimpeur. Primoz Roglic, en difficulté dans l'ascension finale, a quant à lui perdu son maillot rouge au profit de Richard Carapaz.

Mythique. En remportant la 12e étape de la Vuelta, Hugh Carthy (EF Pro Cycling) est devenu le 7e coureur à gagner au sommet de l’Angliru. Il succède ainsi à Alberto Contador, double vainqueur en haut du col hors catégorie (12.4km, 9.9%), qui s’était imposé en 2017. Il a également réalisé une superbe opération au classement général puisqu’il vient se placer sur le podium du Tour d’Espagne (à 32’’), derrière Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) et Primoz Roglic (à 10’’, Jumbo-Visma).

Avant de lever les bras, Carthy a placé une première attaque à 3km de l’arrivée afin de rejoindre Enric Mas (Movistar), parti 500 mètres plus tôt, suivi par Aleksandr Vlasov (Astana). Le Britannique a ensuite vu Carapaz rejoindre le trio de tête mais peu avant la flamme rouge, le coureur d’1,93m a faussé compagnie à ses compagnons pour devenir le premier Britannique à s’imposer en haut de la mythique ascension, devant le Russe (2e) et l'Espagnol (3e). Grâce à cette victoire, la sixième de sa carrière et la première sur un grand tour, il a également permis à son équipe américaine de remporter un deuxième succès sur la Vuelta 2020. 

Richard Carapaz de nouveau en rouge

Quatrième au sommet de l’Angliru, Carapaz a quant à lui récupéré le maillot rouge. L’Équatorien a en effet profité de la défaillance de Roglic dans la région des Asturies pour reprendre la tête du classement général, deux jours après l'avoir perdue. Distancé dans un col avec des passages à plus de 20 %, le Slovène a concédé dix secondes à son ancien dauphin alors que les deux coureurs étaient dans le même temps au départ de l’étape, à Pola de Laviana.

Dans les derniers kilomètres, Roglic était pourtant mieux entouré que son principal concurrent, esseulé. L’accélération de son équipier Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), initiée à un peu plus de six kilomètres de l’arrivée, avait permis de réduire le groupe des favoris. Felix Großschartner (BORA-hansgrohe), Alejandro Valverde (Movistar) puis Wout Poels (Bahrain-McLaren), entre autres, n’avaient pas pu suivre le rythme imposé par le Danois qui s'est écarté après l’attaque de Mas (3.5km). À l’arrière d'un groupe de moins de dix coureurs, Carapaz s’accrochait alors qu’il avait perdu son dernier équipier. Chris Froome a en effet été distancé à 10 kilomètres du sommet de l’Angliru après que Andrey Amador a chuté dans la descente de l'Alto de la Mozqueta (42km).

Guillaume Martin solide maillot à pois

Le vainqueur du Giro 2019 s'est donc débrouillé seul pour reprendre du temps au vainqueur de la Vuelta 2019, accompagné par Sepp Kuss dans les derniers pourcentages. À l'approche de la troisième et dernière semaine, l'Équatorien est même en position idéale pour ajouter un nouveau grand tour à son palmarès. Méfiance tout de même puisque le quatrième du classement général, Dan Martin (Israel Start-Up Nation), n'est qu'à 35 secondes de Carapaz.

Guillaume Martin a également réalisé l’une des belles opérations de la journée. À l’avant dès les premiers kilomètres, le coureur de la Cofidis est passé en tête au sommet de quatre des cinq difficultés du jour. Le maillot à pois a ainsi récolté 26 nouveaux points, sur 41 possibles, distançant un peu plus Kuss et Carapaz au classement de la montagne. Le Français a notamment produit un bel effort dans l’Alto del Cardal, l’avant-dernier col, alors qu’il était distancé par Luis Leon Sanchez (Astana) et Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick-Step). Après avoir rejoint le duo de tête, il a l'a dépassé pour obtenir dix points supplémentaires. Idoine avant de débuter la dernière semaine de course.

à voir aussi Tour d'Espagne : revivez la victoire de Hugh Carthy au terme d'une étape dantesque, Richard Carapaz nouveau leader au général Tour d'Espagne : revivez la victoire de Hugh Carthy au terme d'une étape dantesque, Richard Carapaz nouveau leader au général