Vuelta : David Gaudu triomphe une deuxième fois, Primoz Roglic tout proche d'un deuxième sacre consécutif malgré l'attaque de Richard Carapaz

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
David Gaudu
David Gaudu célèbre sa deuxième victoire sur cette édition 2020 de la Vuelta au sommet de la Covatilla. | OSCAR DEL POZO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cette avant-dernière étape de la Vuelta avec une arrivée au sommet de la Covatilla (11,4 km à 7,1%) a consacré David Gaudu, vainqueur de sa deuxième étape sur ce Tour d'Espagne 2020. Présent dans l'échappée matinale, il s'est envolé à cinq kilomètres du sommet. Chez les favoris, Richard Carapaz a fait passer un énorme frisson sur Primoz Roglic en lui reprenant 20 secondes mais le Slovène a conservé son maillot rouge et file vers une deuxième Vuelta consécutive.

Après un début de Vuelta très compliqué, David Gaudu (Groupama-FDJ) a bel et bien réussi son quatrième grand tour en carrière. Dans le brouillard de la Covatilla, à près de 200 mètres d’altitude, le Breton a levé les bras pour la deuxième fois sur ce Tour d’Espagne après sa victoire à la Farrapona lors de la onzième étape. David Gaudu fait même coup double puisqu’il entre dans le top 10 au général (8e à 7'45'' de Roglic) à la veille de l’arrivée à Madrid. Mais c'est surtout chez les favoris que la course s'est affolée dans les derniers kilomètres de cette 17e étape. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a bien cru perdre une nouvelle fois un grand tour lors de l'avant-dernière étape comme lors du cruel dénouement du CLM à La Planche-des-Belles-filles sur le Tour de France. C'est Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) qui a fait passer un énorme frisson sur le Slovène qui a finalement coupé la ligne avec 20 secondes de retard sur l'Equatorien d'Ineos. Roglic a conservé son maillot rouge et file vers une deuxième Vuelta de rang.

David Gaudu, lui, du haut de ses 24 ans a parfaitement réussi son coup en ce samedi d’automne. Parti dans une échappée fleuve de 34 coureurs, Gaudu a bénéficié d’un travail titanesque de son coéquipier attitré Bruno Armirail, présent à ses côtés tout au long de l’étape. Gaudu ne s’est pas affolé quand Gino Mäder (NTT), Marko Donovan (Sunweb) et Ion Izagirre (Astana) ont attaqué sur le secteur pavé de Candelario. Serein, bien en jambes, il a accéléré à 7 kilomètres du sommet, dans les pentes les plus raides de la Covatilla pour rejoindre Izagirre qui s’était isolé en tête de course. Tellement en jambes que David Gaudu l’a attaqué de suite pour aller glaner en solitaire sa deuxième étape de cette édition 2020.

Primoz Roglic esseulé sur les dernières pentes

Primoz Roglic, de son côté, a failli payer très cher les efforts consentis plus tôt dans cette 17e étape par ses équipiers. Esseulé dans les derniers hectomètres de l'ascension finale, Roglic a dû compenser en partie seul l'écart créé par Richard Carapaz. La Jumbo-Visma avait en effet fait en sorte de ne jamais laisser l’échappée s’envoler définitivement, maintenant l’écart aux alentours des trois minutes en abattant un travail intense sur de nombreux kilomètres. C’est l’équipe espagnole Movistar qui a pris le relais à 60 kilomètres de l’arrivée, réduisant l’écart drastiquement au pied de l’avant-dernière ascension du jour, l’Alto de la Garganta (12 km à 4,8%), avant que Marc Soler accélère. En vain. L’équipe de Primoz Roglic a ensuite laissé filer le groupe de tête pour ne pas laisser l’occasion à Richard Carapaz ou Hugh Carty (EF Pro Cycling) de bénéficier des bonifications au sommet. Richard Carapaz a pourtant semblé tout proche de ravir le maillot rouge de leader mais partait de trop loin avec 45 secondes de retard ce matin, au départ de l'avant-dernière étape. Il vient mourir à 24 secondes du leader au classement général.

Primoz Roglic a vu ses démons récents du Tour de France ressurgir mais va bien ramener son maillot rouge demain, jusqu'à Madrid, sauf ultime coup de Trafalgar. Cette année 2020 est tellement folle qu'on ne s'avancera pas encore pour le déclarer officiellement vainqueur du Tour d'Espagne. Mais il en est tout proche.

à voir aussi Tour d'Espagne : Suivez la 17e étape en direct Tour d'Espagne : Suivez la 17e étape en direct