Vuelta 2020 : Pays-Bas, Tourmalet et Portugal au programme

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Vuelta 2020
Qui succédera à Primoz Roglic ? | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après le Tour de France et le Giro, la Vuelta a dévoilé ce mardi son parcours pour 2020 (14 août-6 septembre). Il sera très cosmopolite. En plus des traditionnels reliefs basques et galiciens, les coureurs s'écharperont aux Pays-Bas, en France et au Portugal. La 9e étape, dont l'arrivée sera jugée au sommet du Tourmalet, fait figure d'étape reine.

Sans surprise, la Vuelta a dévoilé mardi le tracé de l'édition 2020, qui se déroulera du 14 août au 6 septembre. Si le Tour d'Espagne sera intercalé entre le Tour de France, les Jeux olympiques et les Mondiaux, il attirera tout de même quelques grands noms. Il est encore trop tôt pour dresser la liste complète des favoris. Dans tous les cas, Primoz Roglic, vainqueur de la dernière édition, a clairement fait part de son envie de jouer la gagne sur la Grande Boucle. 

Départ des Pays-Bas

Cinq ans après avoir donné le départ du Tour de France, Utrecht sera la rampe de lancement du Tour d'Espagne 2020. La ville néerlandaise, capitale des pistes cyclables, lancera les hostilités le 14 août prochain par un contre-la-montre par équipes des plus classiques de 23.3km. Puis, le peloton poursuivra son incursion aux Pays-Bas durant deux autres jours avant d'observer une première journée de repos.

La quatrième étape, la première sur le territoire espagnol, sera montagneuse. Sur un tracé de 169.5km reliant Irun à Eibar. Les coureurs escaladeront le col d'Arrate, deux 3e catégorie et un 2e catégorie avec une ascension à seulement 2km de l'arrivée. Des écarts pourraient déjà se créer... Dès le lendemain, entre Pampelune et Lekumberri (151km), ils devaient à nouveau évoluer. Le peloton empruntera le Mont de San Miguel de Aralar (1ère catégorie). Et rebelote sur la 6e étape, avec une arrivée en altitude à la Laguna Negra de Vinuesa. 

Le Tourmalet au menu

Thibaut Pinot y avait triomphé en juillet sur la Grande Boucle. C'est un classique du Tour de France. Le Tourmalet sera au programme de la Vuelta en 2020. Il jugera l'arrivée de la 9e étape au départ de Biescas le 23 août prochain. Les coureurs y jetteront leurs dernières forces après avoir grimpé le Pourtalet (1ère catégorie) et l'Aubisque (hors catégorie). Les leaders chercheront à marquer un grand coup.

Autre grand rendez-vous : la 11e étape entre Logroño et l'Alto de Moncalvillo (164.5km). Une montée inédite de 11km avec trois derniers kilomètres à quasiment 14%. Mais il faudra surtout survivre au gros bloc asturien des 29 et 30 août (14e et 15e étapes). D'abord, cinq cols à escalader dont l'Alto de la Farrapona, puis quatre avec une arrivée sur les pentes terribles de l'Angliru. Si le vainqueur ne sera sûrement pas encore couronné, il y aura déjà des perdants.

Après une journée de repos, les coureurs s'écharperont ensuite sur un contre-la-montre individuel entre Muros et Mirador de Ezaro (33.5km). Le tracé est plat mais se termine sur une côte de troisième catégorie, longue d'1.5km avec des pourcentages grimpant jusqu'à 30% (!). Suivront trois étapes de transition avec une escapade du côté du Portugal sur la 18e et la 19e étapes, avant le dernier affrontement à l'Alto de la Covatilla. Cette 20e étape, longue de 175.8 km et ponctuée de 6 cols (dont l'arrivée en HC), devrait faire les derniers écarts entre les leaders. Le vainqueur sera couronné le lendemain (6 septembre), à Madrid.