Thibaut Pinot
Le grimpeur français Thibaut Pinot | AFP

Vuelta 2018 : Les favoris, les sprinteurs, les Français à suivre

Publié le , modifié le

C'est déjà l'heure du dernier grand Tour de l'année. La Vuelta reprend ses droits ce samedi avec une édition 2018 qui s'annonce des plus indécises. Pas de Chris Froome, de Tom Dumoulin ou encore de Geraint Thomas. Mais beaucoup de prétendants à la victoire : de Miguel Angel Lopez à Nairo Quintana en passant par Thibaut Pinot. Autre Français à suivre, Nacer Bouhanni devra tenter de tirer son épingle du jeu sur les sprints, face à Peter Sagan et Elia Viviani. Une brève présentation s'impose.

Les leaders :

Pas de Froome. Pas d'équipe ultra-dominatrice. Le suspense est entier, la course au général clairement ouverte. Le seul participant ayant décroché un podium Giro et Tour 2018 compris, c'est Miguel Angel Lopez (Astana). Superman avait terminé troisième du Giro, profitant des défaillances de Pinot et Yates. Le Colombien de 24 ans vient de retrouver des sensations sur la Vuelta a Burgos, terminant deuxième, et sera un prétendant sérieux à la victoire finale.

Lire aussi : Les étapes clés de la Vuelta 2018

Derrière, c'est ouvert. Mais à chaque coureur ses inconnues. Simon Yates (Mitchelton-Scott) et Michal Kwiatkowski (Sky) réussiront-t-ils à tenir le rythme trois semaines ? Nairo Quintana (Movistar) retrouvera-t-il sa constance ? Et puis, n'oublions pas les retours de Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Richie Porte (BMC) et Thibaut Pinot (Groupama FDJ). Les trois coureurs, s'ils sont en forme, peuvent espérer une victoire finale mais ne donnent pas assez de garanties.

★★★★ Miguel Angel Lopez
★★★ Simon Yates, Nairo Quintana
★★ Thibaut Pinot, Richie Porte, Vincenzo Nibali, Michal Kwiatkowski
★ Wilco Kelderman, Steven Kruijswijk, Fabio Aru, Rigoberto Uran

Les sprinteurs:

Beaucoup moins d'occasions de s'exprimer pour les sprinteurs que sur le Tour de France. Certaines conclusions seront propices à une arrivée massive mais les trains de sprinteurs devront consentir à de gros efforts tant les tracés sont exigeants. Très peu de parcours vraiment plats. Plusieurs étapes seront disputées entre sprinteurs et puncheurs.

Lire aussi : Nacer Bouhanni, la méthode Coué pour triompher du malaise

Dans le peloton, les deux épouvantails se nomment Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Elia Viviani (Quick-Step). Les deux comptabilisent 7 victoires World Tour chacun cette saison. Les autres sprinteurs ne jouent pas dans la même catégorie et on pourrait même se dire que Nacer Bouhanni (Cofidis) pourrait jouer sa carte. Le Français devra faire face à Danny Van Poppel (LottoNL-Jumbo), Giacomo Nizzolo (Trek Segafredo) et Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), des coureurs avec autant de victoires World Tour en 2018 que lui, c'est-à-dire zéro.

★★★★ Elia Viviani, Peter Sagan
★★ Giacomo Nizzolo, Matteo Trentin, Nacer Bouhanni, Danny Van Poppel

Les Français : 

Bien sûr, les deux Français à suivre en priorité seront Thibaut Pinot et Nacer Bouhanni. Mais notre Pierre Rolland national (EF Drapac) nous délectera sûrement de ses fameuses attaques pour dynamiter la course.  

Chez AG2R La Mondiale, il semblerait qu'il n'y ait pas vraiment de leader ni d'ambitions au classement général. Alexandre Geniez, Tony Gallopin ou le novice Nans Peters pourraient tenter leur chance. Chez la Groupama-FDJ, une distribution des rôles semble avoir été mise en place et préparée en amont. Pinot jouera le général et sera entouré en montagne de Georg Preidler, Rudy Molard et Léo Vincent (qu'il sera intéressant de surveiller). Delage, Duchesne et Thomas joueront les équipiers quand Sarreau tentera de se mêler aux sprints.

Vuelta 2018 : Les favoris, les sprinteurs, les Français à suivre
© AFP