Matteo Trentin
L'Italien Matteo Trentin, vainqueur de la 4e étape du Tour d'Espagne 2017 à Tarragone. | Jaime Reina / AFP

Vuelta 2017 : Au sprint, Matteo Trentin s'adjuge la 4e étape et double la mise pour Quick-Step

Publié le , modifié le

Pour le premier sprint massif de ce Tour d'Espagne, Matteo Trentin s'est adjugé la 4e étape de la Vuelta 2017 disputée entre Escaldes-Engordany et Tarragone sur une distance de 198,2 kilomètres. Dans un final tortueux, le rapide coureur italien a devancé l'Espagnol Juan José Lobato (Lotto NL-Jumbo) et le Belge Tom Van Asbroeck (Cannondale-Drapac). Il s'agit déjà du deuxième succès en quatre étapes pour la formation Quick-Step Floors, après la victoire du Belge Yves Lampaert dimanche dernier à Gruissan/Grand Narbonne.

Trentin dans le club des 100

En décrochant le premier bouquet de sa carrière sur les routes du Tour d'Espagne, Matteo Trentin devient le 100e coureur à avoir levé les bras au moins une fois sur chaque Grand Tour de la saison. A 28 ans, le polyvalent coureur transalpin compte deux succès d'étapes sur le Tour de France (en 2013 et en 2014) ainsi qu'une victoire sur le Tour d'Italie (18e étape du Giro 2016). Déjà dauphin de son coéquipier Yves Lampaert dimanche dernier lors de la 2e étape disputée entre Nîmes et Gruissan/Grand Narbonne, Trentin confirme ses bonnes dispositions en cette fin de saison et en profite, du même coup, pour endosser le maillot vert de meilleur sprinteur de cette Vuelta.

Cinq hommes à l'avant

Ils étaient cinq à composer l'échappée du jour dans une étape avoisinant les 200 kilomètres avec seulement une difficulté répertoriée pour le classement de la montagne, à savoir l'Alto de Beltall (13 km à 2,8% seulement) dont le sommet était placé à 66 bornes de l'arrivée. Un groupe composé de deux coureurs français : les rouleurs Johan Le Bon (FDJ) et Stéphane Rossetto (Cofidis), accompagnés par un duo de l'équipe continentale Caja Rujal-Seguros RGA (l'Espagnol Diego Rubio et l'Australien Nicholas Schultz) et par le Colombien Juan Felipe Osorio (Manzana Postobon). Ces hommes ont compté jusqu'à 7 minutes d'avance comme écart maximum sur le peloton contrôlé par le Team Sky du maillot rouge Christopher Froome. En passant en tête de la montée de 3e catégorie, Rossetto (30 ans) a distancé ses compagnons de fugue, seul l'Espagnol Diego Rubio (26 ans) ayant pu suivre sa roue. Les deux persévérants du jour se sont finalement fait reprendre par les trains des sprinteurs à 7 kilomètres de la ligne... 

Pozzovivo grand perdant du jour

En chutant en compagnie de Daniel Moreno (Movistar) à un tout petit plus de trois kilomètres du terme, Domenico Pozzovivo a perdu gros lors de cette 4e étape. Le grimpeur italien de l'équipe AG2R-La Mondiale, neuvième du classement général ce matin (à seulement 43 secondes de Chris Froome), a concédé 3'25 ! Un débours énorme dans l'optique du classement général... Ainsi, la structure iséroise pourrait bien compter sur Romain Bardet dans la course au maillot rouge. C'est désormais le Français qui occupe la 9e place du général, à 48 secondes du Britannique. A Tarragone, un Italien a donc tutoyé les sommets, un autre a connu une grande désillusion...

Le top 10 de la 4e étape

1. Matteo Trentin (ITA/QST) les 198,2 km en 4h43'57
2. Juan José Lobato (ESP/LNL) mt
3. Tom Van Asbroeck (BEL/CAN) mt
4. Edward Theuns (BEL/TRE) mt
5. Jens Debusschere (BEL/LOT) mt
6. Sacha Modolo (ITA/EAU) mt
7. Lorenzo Manzin (FRA/FDJ) mt
8. Soren Kragh Andersen (DEN/SUN) mt
9. Youcef Reguigui (ALG/DDT) mt
10. Jetse Bol (NED/MZN) mt

Le top 10 du classement général

1. Christopher Froome (GBR/SKY) en 13h37'41
2. David De La Cruz (ESP/QST) à 2"
3. Nicolas Roche (IRL/BMC) à 2"
4. Tejay Van Garderen (USA/BMC) à 2"
5. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) à 10"
6. Esteban Chaves (COL/ORI) à 11"
7. Fabio Aru (ITA/AST) à 38"
8. Adam Yates (GBR/ORI) à 39"
9. Romain Bardet (FRA/ALM) à 48"
10. Simon Yates (GBR/ORI) à 48"

Fabien Mariaux