Tour d'Espagne : Primoz Roglic impressionne dans la première étape de la Vuelta, Thibaut Pinot, Chris Froome et David Gaudu déçoivent

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Primoz Roglic
Primoz Roglic lève les bras dès la première étape de cette Vuelta. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cette première étape de la Vuelta 2020 entre Irun et Arrate n'a pas déçu. Bien au contraire. De nombreux favoris ou outsiders dont Thibaut Pinot, Chris Froome et David Gaudu notamment ont été lâchés dans les deux dernières difficultés. Au final, c'est Primoz Roglic qui s'est imposé devant Richard Carapaz et Dan Martin. Il empoche le premier maillot rouge de ce Tour d'Espagne. Le premier Français Guillaume Martin pointe à 1'08'' du leader.

Des chutes, un train infernal - digne de sa belle époque - mené par les Ineos-Grenadiers et des favoris lâchés dès la première étape entre Irun et Arrate (173 kilomètres). Cette Vuelta 2020 est partie sur un rythme infernal ce mardi. Et c'est Primoz Roglic (Jumbo-Visma) qui s'est montré le plus fort en s'imposant après une attaque tranchante à la flamme rouge. Le Slovène a su rebondir après son échec retentissant sur le Tour de France pour empocher le premier maillot rouge de ce Tour d'Espagne. Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) et Dan Martin (Israel Start-up Nation) complètent le podium de cette première étape. Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) et Alejandro Valverde (Movistar) ont, eux, déjà perdu 51 secondes à l'arrivée sans compter les bonifications. Le premier Français, Guillaume Martin (Cofidis) a pris la 18e place à 1'08'' du vainqueur.

Pinot et Froome en grande difficulté

Mais la grosse information de la journée, c’est la défaillance des Groupama-FDJ.  Thibaut Pinot - toujours en délicatesse avec son dos suite à sa chute sur le Tour de France - dans un premier temps dans l'avant-dernière ascension, l'Alto de Elgeta (6,2 km à 5,2%). David Gaudu ensuite, dans la montée vers Arrate (5,3 km à 7,7%). Chris Froome non plus n'a pas réussi à répondre au tempo du peloton emmené... par ses coéquipiers d'Ineos-Grenadiers. Le Britannique a fait l’élastique pour recoller à plusieurs reprises avant que celui-ci ne casse définitivement dans la descente avant d'aborder la montée finale.

Au final, les écarts sont déjà rédhibitoires pour de nombreux favoris et outsiders dans une étape qui n'était pourtant pas répertoriée comme de la haute montagne. David Gaudu, leader désigné de la Groupama-FDJ est arrivé avec 2'22'' de retard sur Roglic. Dan Martinez (EF Pro Cycling, 4'29''), Aleksandr Vlasov (Astana, 4'31''), Chris Froome (11'12'') et Thibaut Pinot (9'56'') pourront désormais se tourner vers la victoire d'étape tant ils sont déjà loin au classement général.

EF Pro Cycling et AG2R La Mondiale pas vernis

Cinq coureurs échappés avaient auparavant animé cette première étape : Jasha Sütterlin (Sunweb), Jetse Bol (Burgos-BH), Tim Wellens (Lotto-Soudal) et les deux Français Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Quentin Jauregui (AG2R La Mondiale). C’est d’ailleurs ce dernier qui a le mieux résisté au peloton emmené en premier lieu par les Jumbo-Visma puis par la Movistar. Il a finalement été repris au pied de l’Alto de Elgeta.

Deux équipes ont payé un lourd tribut dès l’entame de ce Tour d’Espagne. L’EF Pro Cycling a vu ses deux leaders Dan Martinez et Michael Woods goûter le bitume. L’équipe française a de son côté déploré les abandons de Mathias Frank et Alexandre Geniez.