Miguel Angel Lopez (Astana) vainqueur de la 15e étape du Tour d'Espagne 2017
Miguel Angel Lopez (Astana) vainqueur de la 15e étape du Tour d'Espagne 2017 | AFP

Tour d'Espagne : Miguel Angel Lopez (Astana) remporte en solitaire la 15e étape

Publié le , modifié le

Au prix d’une accélération dans la montée finale, Miguel Angel Lopez (Astana) s’est imposé au sommet de la Sierra Nevada. Le Colombien signe son deuxième succès dans ce Tour d’Espagne 2017. La troisième de l’équipe Astana. Deuxième de cette 15e étape, à 36 secondes du vainqueur, Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) monte sur le podium d’un classement général toujours dominé par Chris Froome (Sky). Le Britannique compte désormais 1’01 d’avance sur l’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), qui a perdu quelques précieuses secondes.

Il a accéléré quand il le fallait. A 5,8 km de l’arrivée, dans la montée finale vers le sommet de la Sierre Nevada (Andalousie). Alberto Contador et Romain Bardet n’y ont pas résisté. Miguel Angel Lopez (Astana) est ensuite allé cueillir Adam Yates. Et c’est en solo que le Colombien a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur, à plus de 2.500 m d'altitude.

"Je suis ravi d'avoir gagné ici et à Calar Alto. C'est la récompense du travail de l'équipe, qui s'est montrée très active, s'est réjoui Lopez. Je suis sorti dans la roue de Contador qui a placé une belle attaque de loin. J'avais de bonnes jambes et cela s'est très bien passé."

Déjà sa deuxième victoire d’étape dans cette Vuelta 2017 : "Superman" Lopez (23 ans) l’avait déjà emporté mercredi. Dimanche, il a devancé de 36 secondes Ilnur Zakarin (Katusha). Le Russe a bien tenté de revenir sur Angel Lopez. Trop tard. Mais sa deuxième place dans cette 15e étape l’installe sur la troisième marche du podium.

Quant à Lopez, il grimpe à la 6e place, à 2'51 du leader. Avec sûrement l'envie de regarder plus haut... pour peu qu'il limite la casse mardi, dans l'épreuve chronométrée. Cela s'annonce comme l'un des tournants de cette Vuelta: l'unique contre-la-montre individuel de l'épreuve (40,2 km) à Logroño, couru sur un terrain quasiment plat dans les vignobles de la Rioja (nord de l'Espagne), peut permettre à Froome de prendre le large au général.

Gil Baudu @gbaudu