Kristian Sbaragli
Kristian Sbaragli s'impose sur le fil. | JOSE JORDAN / AFP

Tour d'Espagne : Kristian Sbaragli à la surprise générale

Publié le , modifié le

Le coureur italien de MTN Qubeka, Kristian Sbaragli, s’est imposé à la surprise générale sur la 10e étape de la Vuelta, entre Valence et Castellon (146.6 km).

Cette étape, la dernière avant une journée de repos bien méritée, était promise aux sprinteurs ou aux puncheurs capables de résister au peloton à l’issue d’une dernière ascension. L’étape du jour a pris une tournure plutôt insolite, avec une échappée du jour composée de… 38 coureurs ! A l’avant, toutes les équipes sont représentées, mais on ne retrouve aucun favori à la victoire finale, l’ensemble des cadors étant restés avec le groupe maillot rouge, bien géré par le leader Tom Dumoulin et ses coéquipiers.

Elissonde et Sicard à l'avant 

La journée a été marquée par la chute du quatrième du classement général, Nicolas Roche (Team Sky), à 55 kilomètres de l’arrivée. Il compte alors près de 40 secondes de retard, mais parvient à rentrer. Le premier peloton est repris à 42 kilomètres. Toutes les cartes sont alors à rejouer, ce qui fait l’affaire d’Alessandro Di Marchi (BMC). Les Français Romain Sicard (Europcar) et Kenny Elissonde (FDJ) suivent le mouvement dans la dernière ascension du jour. Mais le trio de tête, que Jérôme Coppel (IAM) a lui aussi essayé de rejoindre, ne parvient pas à prendre une avance suffisante pour espérer la victoire. Ils ne comptent plus que 36’’ d’avance à 15 kilomètres de l’arrivée.

Le peloton est mené par les équipes des sprinteurs qui n’ont pas encore abandonné. Ewan, Sagan et Bouhanni absents, la victoire semble être offerte sur un plateau pour John Degenkolb (Giant Alpecin). Ses hommes impriment un tempo rapide et parviennent à rejoindre le trio de tête, à quatre kilomètres de l’arrivée. Mais voilà que Kristian Sbaragli, coureur de 25 ans chez MTN Qubeka, surgit dans la dernière ligne droite, et créée la surprise en se montrant le plus rapide. Il s’agit là de la plus belle victoire de cet Italien, qui ne comptait en grande course qu’une étape du Tour de Corée en 2014 à son palmarès. La veille de la journée de repos, le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant Alpecin) conserve son maillot de leader.

Le classement de l'étape : ​

1. Kristian Sbaragli (ITA/MTN) les 146,6 km en 3h12:43.
    (moyenne: 45,6 km/h)
    2. John Degenkolb (GER/GIA) à 0:00.
    3. José Joaquin Rojas (ESP/MOV) 0:00.
    4. Tosh Van der Sande (BEL/LOT) 0:00.
    5. Jose Goncalves (POR/CJR) 0:00.
    6. Matteo Montaguti (ITA/ALM) 0:00.
    7. Jens Keukeleire (BEL/ORI) 0:00.
    8. Daryl Impey (RSA/ORI) 0:00.
    9. Pieter Serry (BEL/ETI) 0:00.
    10. Valerio Conti (ITA/LAM) 0:00.

Le classement général : 

1. Tom Dumoulin (NED/GIA) 38h34:56.
    2. Joaquim Rodríguez (ESP/KAT) à 0:57.
    3. Esteban Chaves (COL/ORI) 0:59.
    4. Nicolas Roche (IRL/SKY) 1:07.
    5. Fabio Aru (ITA/AST) 1:13.
    6. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:17.
    7. Nairo Quintana (COL/MOV) 1:17.
    8. Chris Froome (GBR/SKY) 1:18.
    9. Rafal Majka (POL/TIN) 1:47.
    10. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 1:52.