Cobo Froome

Tour d'Espagne : Cobo déclassé pour dopage, la Vuelta 2011 pourrait revenir à Froome

Publié le , modifié le

Juan Jose Cobo Acebo, coureur de l'équipe Geox-TMC Transformers (qui a pris la succession de la sulfureuse Saunier-Duval) à l'époque, a été déclassé de son titre sur le Tour d'Espagne 2011 par l'Union Cycliste Internationale. La victoire devrait revenir au Britannique Chris Froome, qui avait pris la deuxième place.

Le Tribunal anti-dopage (TAD) de l'UCI affirme que l'Espagnol, Juan Jose Cobo Acebo, a violé le règlement anti-dopage compte tenu des résultats anormaux de son passeport biologique entre 2009 et 2011. Aujourd'hui retraité, l'Espagnol a écopé d'une suspension de trois ans et peut faire appel de la décision du TAS (Tribunal Arbitrage du Sport). Cobo avait également remporté la 11e étape de l'édition 2011 arrivant au sommet du terrible Angliru. 

Les années noires du dopage en Espagne 

L'Espagne des années 2010 n'est pas connue pour sa transparence. L'Affaire Puerto qui éclate quelques années auparavant marque le paysage du sport hispanique. De nombreux réseaux ont été démantelés dans un pays où les docteurs Eufemiano Fuentes et José Ibarguren faisaient office de "gourous" pour de nombreux sportifs. En 2010, Albert Contador a été suspendu provisoirement après sa victoire sur le Tour de France (il sera destitué par la suite) pour un contrôle positif au clenbutérol. Il sera ensuite condamné rétroactivement à 2 ans de suspension par le TAS. Juan José Cobo Acebo était, lui, l'ex-équipier de Riccardo Ricco et Leonardo Piepoli à la Saunier Duval, tous deux contrôlés positifs à l’EPO sur le Tour 2008.