Christopher Froome
Un Chris Froome affamé plus que jamais. | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Tour d'Espagne - Chris Froome en route pour le doublé Tour-Vuelta ?

Publié le , modifié le

Cette fois-ci, le doublé? Le Britannique Chris Froome (Sky), qui avait dû abandonner l'an dernier, tentera à partir de samedi de remporter le Tour d'Espagne (20 août-11 septembre) après le Tour de France, ce que personne n'a réussi depuis Bernard Hinault, il y a trente-huit ans.

Après avoir écrasé la course en juillet sur les routes du Tour de France, Chris Froome (31 ans) se présente avec la pancarte de favori au départ des 3 315,4 kilomètres de course entre Ourense (nord-ouest) et Madrid. Réaliser le doublé Tour-Vuelta, seule propriété des Français Jacques Anquetil (1963) et Bernard Hinault (1978), serait un exploit majeur pour le triple vainqueur de la Grande Boucle (2013, 2015, 2016). Maigre motif d'espoir pour ses adversaires : le "Kényan blanc" n'a, pour l'instant, jamais triomphé sur la Vuelta, terminant 2e en 2011 et 2014, 4e en 2012, pour un abandon l'an passé, victime d'une fracture à un pied.

"On peut dire que j'ai le sentiment du travail pas terminé, donc je suis impatient que ça démarre", a prévenu le Britannique, médaillé de bronze sur le contre-la-montre des JO de Rio la semaine dernière. Pour l'épauler, la Sky, qui avait cadenassé le Tour de France avec une équipe cinq étoiles, a désigné notamment Mikel Landa, Leopold König ou encore Michal Kwiatkowski comme lieutenants. Et, aidé par de bons rouleurs (Kennaugh, Knees), Froome pourrait viser le maillot rouge de leader dès la première étape, un contre-la-montre par équipe de 27,8 km le long du fleuve Mino.

Contador dans son jardin

A la tête de la concurrence, l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff), double vainqueur de l'épreuve (2008, 2012), sera habité d'un sentiment de revanche, après une Grande Boucle abandonnée dès la 9e étape, meurtri par plusieurs chutes. La dernière fois qu'il avait abandonné sur le Tour de France, en 2014, Contador remportait la Vuelta quelques semaines plus tard devant... Chris Froome ! Agé de 33 ans, le "Pistolero" peut compter sur un parcours qui semble taillé pour lui. Fidèle à ses habitudes, la 71e Vuelta propose 10 arrivées en côtes, avec plusieurs montées irrégulières aux pourcentages parfois diaboliques, comme la Camperona qui conclut la 8e étape, avec des passages à 25%.

Surtout, Alberto Contador, qui rejoindra l'équipe américaine Trek la saison prochaine, a préparé soigneusement son affaire en remportant le Tour de Burgos, il y a deux semaines, pendant que la plupart de ses rivaux traversait l'Atlantique pour se disputer les médailles olympiques sur l'exigeant circuit de Rio.

Le podium 2015 absent

Outre les deux favoris, la course au podium s'annonce d'autant plus ouverte qu'aucun des trois premiers de l'édition 2015 ne participe à l'épreuve cette année: ni le vainqueur italien Fabio Aru, ni l'Espagnol Joaquim Rodriguez, ni le Polonais Rafal Majka. L'inusable Espagnol Alejandro Valverde (36 ans, Movistar) espère en profiter. Il connaît bien l'épreuve (vainqueur en 2009, 5 autres podiums) et participe à son troisième grand tour de la saison (3e du Tour d'Italie, 6e du Tour de France).

Son coéquipier colombien Nairo Quintana tentera, pour sa part, de faire oublier une Grande Boucle décevante, achevée pourtant à la 3e place, mais sans jamais donner le change à Froome, comme il l'avait pourtant annoncé. Il faudra également surveiller les coureurs qui ont brillé sur le Giro, tels le Colombien Esteban Chaves (Orica, 2e en Italie) et le Néerlandais Steven Kruijswijk (Lotto-Jumbo, 4e en Italie).

Les dix derniers vainqueurs de la Vuelta :

2015: Fabio Aru (ITA)
2014: Alberto Contador (ESP)
2013: Christopher Horner (USA)
2012: Alberto Contador (ESP)
2011: Juan José Cobo Acebo (ESP)
2010: Vincenzo Nibali (ITA)
2009: Alejandro Valverde (ESP)
2008: Alberto Contador (ESP)
2007: Denis Menchov (RUS)
2006: Alexandre Vinokourov (KAZ)

AFP