Warren Barguil
Warren Barguil (Sunweb) a remporté la 13e étape du Tour de France 2017, à Foix, le 14 juillet. | AFP

Tour d'Espagne : Barguil veut "franchir encore un palier"

Publié le , modifié le

Meilleur grimpeur et double vainqueur d'étapes sur le Tour de France, Warren Barguil (Sunweb), 25 ans, a indiqué jeudi prendre le départ du Tour d'Espagne pour "franchir encore un palier" avant de tenter de jouer les premiers rôles d'ici quelques années.

Quel est votre sentiment après l'enthousiasme que vous avez suscité sur le Tour de France ?

Warren Barguil : "C'était vraiment génial. Cela m'a touché, après il faut rester aussi les pieds sur terre. Il y a encore du chemin à accomplir, il faut pas s'enflammer. Je rentre dans une autre dimension car je suis un peu plus regardé. Ça va être encore plus difficile d'aller chercher une étape, il faudra avoir les jambes à 100%. Après, beaucoup de gens me disent maintenant, c'est le maillot jaune, mais je ne suis pas prêt à aller viser le maillot jaune sur le Tour, je préfère attendre."

Pourquoi avoir décidé d'enchaîner la Vuelta après le Tour ?

WB : "La démarche, c'est de prendre encore plus de caisse en faisant Tour et Vuelta, de franchir encore un palier. C'est une course qui me réussit, l'ambiance est tranquille, y a pas autant de pression qu'au Tour. On a Wilco (Kelderman) pour le général et si après trois jours, je suis encore dans le coup, j'essaierai de l'aider au maximum. Après de mon côté, j'essaierai de viser une étape, c'est mon rôle sur la Vuelta. J'ai plusieurs chances avec des étapes de montagne et des étapes de moyenne montagne qui pourraient me correspondre aussi. Plen de gens me disent +t'es malade de faire la Vuelta derrière+ mais j'adore courir et c'est le moment clé de ma saison, je marche toujours mieux sur le tard de la saison".

Qu'est ce qui vous a poussé à rejoindre l'équipe Fortuneo la saison prochaine et quels seront vos objectifs à plus long terme ?

WB : "Je suis prêt pour être leader maintenant et avoir le leadership sur le Tour, pour moi c'était important. Ils veulent aussi construire une équipe autour de moi. L'identité bretonne aussi a joué. Il y a un objectif pour moi l'année prochaine, c'est les championnats du monde, c'est peut-être la seule année où il y aura un circuit aussi dur. Après, à long terme, vers 30 ans, j'essaierai le général sur le Tour, je ne serai mûr qu'à cet âge là, je ne veux pas brûler les étapes et d'ici là je vais continuer à faire ce que j'aime le plus, attaquer."

AFP