Vincenzo Nibali Astana
Vincenzo Nibali (Astana) | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Nibali exclu de la Vuelta !

Publié le , modifié le

L'Italien Vincenzo Nibali a été exclu du Tour d'Espagne pour tricherie. Impliqué dans une chute collective, le leader d'Astana a tenté de refaire son retard sur le groupe de tête en s'accrochant délibérément à la voiture de son équipe. Les commissaires de course ont décidé d'écarter l'Italien de la Vueta qui perd l'un de ses grands favoris.

"La décision appartient au jury technique et nous en avons été informés", a déclaré à la presse Javier Guillen, directeur général de la Vuelta. "C'est  mauvais pour le cyclisme, pour le coureur (Nibali), pour la Vuelta et son  image, parce que nous perdons un des favoris. Nous acceptons la décision pour  éviter tout précédent." Nibali, quatrième du dernier Tour de France, avait terminé à 1'28 du vainqueur du jour, Esteban Chaves et avait déjà concédé de précieuses secondes sur les autres grands favoris de cette Vuelta, Froome, Quintana et Valverde.

Pris sur le fait

Nibali a été pris dans une chute massive sur une longue  ligne droite à 30 km de l'arrivée. Relégué dans un deuxième peloton, l'Italien  est néanmoins parvenu à revenir dans le groupe des favoris, même s'il a ensuite  été décroché dans l'ascension finale, terminant à la 31e place. La chaîne Eurosport a diffusé une vidéo filmée depuis un hélicoptère où l'on voit le champion italien à la tête d'un groupe de coureurs attardés. Le  vainqueur du Tour d'Espagne 2010 semble se porter à hauteur de sa voiture et  aussitôt, coureur et véhicule produisent une nette accélération qui décroche  tous les autres poursuivants. Nibali, pris sur le fait, ne pouvait pas échapper à l'exclusion... 

Les commissaires ont également décidé de sanctionner la formation kazakhe puisque l’équipe ne pourra bénéficier de l’appui que d’une seule voiture durant les deux prochaines étapes. "Astana n’aura qu’une seule voiture derrière le peloton pendant les troisième et quatrième étapes. A partir de la cinquième étape, l’équipe Astana aura une deuxième voiture en course. Pour terminer, je veux juste dire que c’est une décision difficile pour les commissaires mais les images étant claires, on ne pouvait en prendre une autre", a précisé la direction de course.

Julien Lamotte